As-tu peur des trous?

Des éruptions cutanées, des nids d’abeilles et d’autres structures trouées font tellement peur à notre rédacteur qu’il ne peut même pas les regarder en photo! Des études montrent qu’on ne peut quasiment rien faire contre la trypophobie.

Bien que la trypophobie ne soit pas un diagnostic officiel, mais un terme né sur internet, la peur de structures trouées semble être très répandue. Quant à moi, lorsque je recherche le mot sur le web et regarde les images, j’ai envie de vomir et je commence à trembler: que ce soient des plantes aux semences bizarres, des nids d’abeilles ou des éruptions cutanées – de l’horreur pure!

Tout cela me dégoûte tellement que j’ai dû demander à une collègue de rechercher les photos pour le diaporama ci-dessus. Regarde toi-même et je suis presque sûr que tu vas également éprouver des sensations étranges. Mais d’où vient la trypophobie?

 

Pas d’association à des animaux sauvages

 

Au début, les chercheurs pensaient que la phobie de structures trouées venait du fait que notre cerveau les associait à des créatures venimeuses. Une nouvelle étude réfute cette supposition. Lors de l’examen, on a montré à des écoliers des photos de serpents venimeux et d’autres animaux sauvages – une fois l’image normale et, ensuite, avec des structures trouées insérées par ordi, qui déclenchent les symptômes trypophobiques.

 

Les enfants avaient seulement peur lorsqu’ils voyaient les photos modifiées. Ainsi, la trypophobie n’est selon toute vraisemblance pas un instinct qui devrait nous protéger d’animaux dangereux. «L’expérience montre que la gêne est déclenchée par les caractéristiques visuelles typiques de ces structures trouées et non pas par une association avec des animaux venimeux», conclut l’étude.

 

Tu ne peux rien faire contre la trypophobie

La conclusion des chercheurs est donc que la trypophobie n’est pas un système protecteur développé, mais une dysfonction réactionnelle innée. Ils estiment qu’elle vient d’un dégoût des infections. Apparemment, les motifs troués nous font penser à des éruptions cutanées et à des maladies comme la variole, la rougeole ou le typhus.

A proprement parler, l’étrange sensation déclenchée par les images ne serait même pas une phobie, car ces dernières ne sont pas innées, mais développées. De plus, on peut les surmonter par des thérapies – ce qui ne serait pas le cas pour la trypophobie. Donc, si les photos ci-dessus te causent des sueurs, comme c’est le cas pour moi, tu ne peux absolument rien faire. Merde alors!

Comment est-ce que tu te sens en regardant les photos du diaporama? Est-ce que tu souffres de trypophobie? Fais-nous en part dans les commentaires. 


Écris un commentaire

25 Commentaires

Bes il y a 4 jours
Sa me donne des grosses frissons:/
0
0
Réponse
Mon Ongle d'Armorique il y a 4 jours
Moi j'ai pas peur mais je crains uniquement les "trous du cul"
8
0
Réponse
Gaugau lapin il y a 4 jours
Mais généralement toutes les photos sont degueulasses... ce ne sont pas les trous.. mais le côté non hygiénique.. un peu comme si des microbes et des champignons faisaient leur apparition.. c’est l’aspect et la matière des trous que dégoûtent... les trous en soi, c’est tranquille. Juste des trous...
5
0
Réponse
Morgan il y a 5 Mois
Oui, enfin bon, vous êtes pas très honnêtes. La photo du pieds est juste dégueulasse parce qu'elle est dégueulasse. C'est pas les trous qui sont dérangeants dans ce cas.
8
3
Réponse
diashow
Les menstruations, toujours taboues?

Les menstruations, toujours taboues?

video
Des œuvres d’art à dévorer

Des œuvres d’art à dévorer

video
Elle veut achever l’œuvre de Hitler

Elle veut achever l’œuvre de Hitler

diashow
Ils louent des «oncles» pour protéger les enfants

Ils louent des «oncles» pour protéger les enfants