Je me sens comme une étrangère dans mon propre pays

Pas facile pour un romand de s’installer du côté alémanique. Impossible de ne pas passer pour une touriste ou une étrangère - après avoir vécu une année outre-Sarine, je fais le bilan.

Le «Röstigraben», tout bon suisse qui se respecte en a déjà entendu parler, parfois peut-être sans jamais en comprendre le sens. Cette fameuse frontière imaginaire qu’a dressé notre peuple pour illustrer le décalage linguistique et culturel entre la Suisse alémanique et la Suisse romande. Pour moi ce n’était qu’une simple expression dont je ne saisissais pas le sens profond. Jusqu’à ce que je quitte les rives genevoises pour m’installer à Zurich.

Au départ j’étais extrêmement confiante, et même un peu fière. La barrière de la langue ne me faisait pas peur. J’étais surexcitée à l’idée de m’épanouir dans la ville où mon père a grandi bien que, suisse-allemand d’origine, il ne m’ait jamais appris sa langue natale. Mes bonnes bases en allemand me donnaient l'assurance de m'intégrer en peu de temps.

Permis de séjour?

Mon enthousiasme s’est pris une bonne claque dès mes premiers essais en allemand. Etant encore une apprentie dans la langue de Goethe, je m’exprime dans un «hochdeutsch» plutôt pauvre doublé d’un terrible accent français – sensé être «séduisant», soi-disant passant. Malheureusement, mon accent ne semble faire aucun effet. Au mieux, on me répond en anglais, sinon c’est en suisse-allemand. Pas facile de s’intégrer dans ces conditions.

Pourtant, je me sens comme un poisson dans l’eau, pas le moindre mal du pays en vue, ou du canton devrais-je dire. Si ce n’était pas pour la barrière de la langue, je ne noterais aucune différence avec la Suisse romande. Cependant, outre ce mur linguistique, le plus dur réside dans le fait d’être systématiquement prise pour une touriste. Quand on ne me fait pas porter cette casquette, on me colle l’étiquette d’étrangère...

Les romands, ces français

Malheureusement, personne ne semble s’imaginer un court instant que je puisse être Suisse. Pour tout ce qui concerne l’administratif, pas une seule fois on m’a demandé ma carte d’identité. J’ai droit au systématique «Permis de séjour svp». Quant au service des impôts, ils m’ont carrément ri au nez quand je les ai appelé pour demander à m’inscrire: «Mais voyons, ça ne se passe pas comme ça à Genève? Vous devez savoir que vous n’avez rien besoin de faire, vos impôts seront directement prélevés à la source par votre employeur.» La bonne blague… Décidément, les romands ne sont rien de plus que des français aux yeux des alémaniques.

Non pas que je n’aime pas le fait d’être prise pour une française, loin de moi cette idée, mais qui ne serait pas vexé d’être sans cesse pris pour ce qu’il n’est pas? Surtout si cela arrive quotidiennement, que ce soit au travail, dans la rue ou avec des connaissances. Car il n’est pas rare qu’on me demande: «Alors, ça te plaît la Suisse? Ça fait combien de temps que tu vis ici maintenant?» - malaise.

Des langues différentes mais un seul peuple

Finalement, qu’on me croit Française ou Suisse, cela ne change pas grand-chose. Car, si nous, romands, avons quelques préjugés au sujet de nos voisins «schwyzerdütsch», ils en ont tout autant en ce qui nous concerne. Les quelques personnes interrogées dans la rue nous montrent d’ailleurs qu’il n’y a pas que des mauvais préjugés. À ce qu’il parait, on serait plus sympa que les suisses allemands, mais on aurait également le verre, voire la bouteille, facile. Personne n’est parfait, après-tout.

Mais, ayant vécu des deux côtés du «Röstigraben», j’ai pu constater qu’il n’y a pas de vérité absolue. Peu importe les frontières imaginaires et les préjugés, j'aime notre pays et je suis fière de faire partie d'une diverssité culturelle aussi riche. Quant aux Suisses allemands, s'il on a parfois l'impression qu'ils sont moins sympathiques que les Suisses romands, il faut leur laisser une chance. Parce que, franchement, qui peut prononcer «De Papst het z Spiez s Speck-Bsteck z’poht bstellt» tout en ayant l’air décontracté? Exactement. Personne.

Alors mettons tous un peu d’eau dans nos verres de vin (surtout les romands, n’est-ce pas?) et essayons de passer outre nos préjugés mutuels. Après-tout, on célèbre bien tous ensemble la Fête Nationale SUISSE. Alors bon 1er août à tous!


Écris un commentaire

60 Commentaires

Kosta de Montréal, Canada il y a 11 jours
J’avais imaginé la Suisse plus ouverte. Très chère nièce, je te souhaite un franc succès en tout, peu importe le lieu d’exercice de tes activités professionnelles.
0
0
Réponse
Paquita Parigot il y a 12 jours
Le röstigraben s'accentue de jour en jour et faire une confédération, c'est bien, mais les romands devraient pouvoir choisir s'ils veulent encore être régis par Berne. Le Hochdeutsch….c'est très bien, mais le stirliputz….c'est nul
1
5
Réponse
Mauro il y a 12 jours
Bonjour, alors je travaille tous les jours avec des suisses allemands, des tessinois et romands. Et bien vous allez être surpris, les suisses allemands sont les plus chaleureux et joviaux (les tessinois suivent), c'est uniquement un complexe q'ils croient avoir vis-à-vis de nous romands, ils me parlent en "dütsch" et je répond en "hochdeutsch" en précisant que je suis "welsch", ils adorent ça et cela me procure une satisfaction dans mon travail que vous ne pouvez même pas imaginer. Nous pouvons sans aucunes craintes continuer ensemble notre chemin avec respect mutuel et je vous garanti que je me sens à 100% suisse étant moi même issu de l'immigration italienne.
12
1
Réponse
Tam il y a 12 jours
Vous n'êtes pas tellement différents, vous les romands. Cela fait 15 ans que j'habite la Romandie et évidemment j'ai encore et j'aurais toujours intéressé petit accent. A chaque fois on me demande de quel pays je suis originaire et lorsque je réponds "la Suisse" tout le monde est perdu. "Comment la Suisse? Mais c'est quoi cet accent?!" "Ah, pardon, je dois peut-être vous expliquer que pas tout les monde est francophone en Suisse??? Par exemple, moi je suis italophone!"
6
0
Réponse
video
Vers une interdiction des tatouages spontanés?

Vers une interdiction des tatouages spontanés?

video
Son chien délire après avoir ingéré trop de THC

Son chien délire après avoir ingéré trop de THC

Baston générale pour capturer le selfie parfait

Baston générale pour capturer le selfie parfait

video
Voici comment fonctionne le grand nettoyage

Voici comment fonctionne le grand nettoyage