Ils louent des «oncles» pour protéger les enfants

Pour assurer la protection de leurs enfants, certains parents coréens inquiets louent actuellement de faux oncles censés remettre les harceleurs de leurs rejetons à leur place. Étrange et malin à la fois, d’une certaine manière.

Ceux qui n’ont pas de grand frère pour remonter les bretelles à leurs odieux camarades d’école n’ont pas toujours la vie facile. Pour protéger leurs enfants des petits tyrans pubères, certains parents coréens se battent actuellement pour obtenir les services du meilleur grand frère de substitution sur le marché.

En Corée du Sud, il existe désormais un service de location de faux oncles qui, pour un montant minimum de 340 francs, réprimandent les méchants camarades d’école. Évidemment, ces menaces sont plus crédibles si elles proviennent d’un mec tatoué, musclé, aux allures de dur à cuire.

Trois forfaits pour parents fortunés

Comme l’aurait rapporté, il y a quelques jours, le journal sud-coréen «Chosun Ilbo», le service d’oncles fait un véritable tabac et prend de l’ampleur à chaque appel de soucieux parents. Pas étonnant, avec cette offre. La société responsable propose en effet trois forfaits parmi lesquels maman et papa peuvent choisir celui qui leur correspond le mieux.

Avec le «forfait preuve» pour l’équivalent de 340 francs, les parents attentionnés obtiennent un oncle-espion qui prend les harceleurs en flagrant délit et enregistre le tout sur vidéo. Le nouveau membre de la famille en location signale l’incident à l’école et demande que l’affaire fasse l’objet d’une enquête.

Le «forfait oncle» coûte 430 francs par jour et comprend un avertissement strict adressé aux harceleurs et l’accompagnement du fils ou de la fille à son école et à la maison. C’est donc une bonne affaire.

Est-ce que c’est vraiment utile?

 

Enfin, le «forfait accompagnateur» ne s’adresse pas aux enfants, mais aux parents des harceleurs. Apparemment, le gène du harceleur se transmettrait de génération en génération comme l’héritage familial. L’oncle chatouilleux rend donc visite à la mère ou au père des odieux élèves sur leur lieu de travail et manifeste devant le bâtiment en scandant des propos tels que: «Un parent de harceleur travaille ici.» Et ce pour seulement 1700 francs. Après tout, aucune mesure de sécurité n’est trop chère pour son propre enfant.

On sait bien que les enfants peuvent parfois se comporter comme de vrais petits enfoirés. Mais la question de savoir si un tel faux oncle résout le problème du harcèlement reste discutable.


Écris un commentaire

2 Commentaires

Dann il y a 3 Mois
Voilà ce qui manque partout dans le monde, ça remettrait en places crapules qui harcèlent les enfants.
2
0
Réponse
Réponse du il y a 3 Mois
La violence n'amène que la violence, je ne pense pas que ce soit la solution (ou alors temporaire uniquement).
0
0
Réponse
video
Emirates construit-il un avion pailleté?

Emirates construit-il un avion pailleté?

Quel est le pire cadeau qu’on t’ait fait?

Quel est le pire cadeau qu’on t’ait fait?

video
La Chine a besoin d’un correcteur de traductions

La Chine a besoin d’un correcteur de traductions

video
Les meilleures séries YouTube désormais gratuites

Les meilleures séries YouTube désormais gratuites