Endetté malgré 50'000 francs par mois

L’exploitation et la solitude à la place de la richesse et de la reconnaissance. Nous avons parlé des zones d’ombre légale à une ancienne employée d’un système de vente pyramidale.

Elles appâtent à coup de beaux costumes, de voitures, d’hôtels et de montres de luxe et de reconnaissance. Elles, ce sont ces entreprises qui promettent le gros lot aux jeunes avec le système dit de la boule de neige. Mais la réalité est tout autre. Tôt ou tard finissent par émerger les faux amis, les fausses promesses et souvent les dettes. Dans l’interview, Kristina A. raconte son parcours, de la naïveté à la désillusion.

Comment tout a commencé

Tout a commencé il y a environ six ans. Kristina était de sortie avec des amis quand un homme d’une vingtaine d’années, élégamment vêtu, est venu vers elle. Il lui a expliqué le concept de sa société de conseil financier dont le siège est situé à Zoug. Plusieurs dizaines de personnes étaient présentes lors de la séance d’information. Des voitures de luxe étaient garées devant le bâtiment et les intervenants promettaient le gros lot. Dès le lundi suivant, c’était censé démarrer – mais avant cela, tous les participants étaient dans l’obligation d’acheter du matériel d’information et de formation continue.

«Les documents pesaient plusieurs centaines de francs», raconte Kristina. En plus de cela, les débutants devaient rassembler 250 contacts dans leur entourage. Ces derniers ont été utilisés par la suite dans le cadre d’offres de conseil financier dans les domaines de l’assurance maladie et de la prévoyance vieillesse. Le nom de la société devait être mentionné le moins souvent possible – après tout, il y avait déjà tout un tas de commentaires pas très positifs qui circulaient sur divers sites internet.

Une nouvelle vie

Durant la semaine, les employés avaient jusqu’à 30 rendez-vous clients dans des restaurants et des bars chics. Les frais de repas n’étaient pas couverts. Kristina était ambitieuse, travaillait sept jours sur sept et pouvait enrôler d’autres personnes. En un mois, elle a fait un chiffre de près de 50 000 francs.

Mais elle n’est jamais devenue riche. «En raison des réunions coûteuses et de l’obligation constante d’achat du nouveau matériel et des formations continues, les frais fixes étaient extrêmement élevés», déclare la jeune femme de 26 ans. Nombre de collègues de son équipe vivaient au-dessus de leurs moyens. Le fait que ses anciens amis lui tournent le dos dérangeait peu Kristina, qui ajoute: «On m’avait mis dans la tête qu’ils étaient juste jaloux.»

Voitures en leasing, recouvrements et mensonges

Au bout d’environ un an, la façade a commencé à se fissurer. D’après Kristina, même certains cadres faisaient face à des recouvrements. De plus, de nombreux collaborateurs se sont endettés parce qu’ils étaient incapables de conclure suffisamment de contrats et ne touchaient donc que de très faibles commissions, voire aucune.

Kristina sentait qu’elle n’allait pas pouvoir continuer ainsi. Lorsqu’elle a donné sa démission, on lui a d’abord proposé de l’argent. Plus tard, on lui a reproché de laisser tomber son équipe. Mais Kristina a tenu bon et a rompu tout contact avec ses anciens collègues. Cette période aurait laissé des traces. Elle affirme être aujourd’hui moins influençable, plus critique, mais également plus méfiante.

C’est quoi, un système de vente dit de la boule de neige?

Le système de vente dit de la boule de neige, aussi appelé système de promotion pyramidale, est un modèle commercial frauduleux. Un nombre toujours croissant de nouveaux participants investit une somme de départ, largement utilisée pour couvrir les promesses de profits faites aux anciens participants. Bien qu’aujourd’hui, dans la plupart des pays, de tels systèmes soient interdits ou se situent, du moins, dans une zone d’ombre légale, on en retrouve toujours.


Écris un commentaire

6 Commentaires

Ulice52 il y a 26 jours
La loi Suisse interdit le système de la pyramide...pourtant, notre AVS est basé et faite sur cette base....donc si je comprend bien, ce qui est bon pour certain est interdit pour d'autres, jolie la democratie Suisse
9
18
Réponse
Réponse du nina il y a 25 jours
Tout le systeme boursier est aussi un systeme pyramidal puisque pour récuperer son argent investi en action il faut trouver un pigeon, euh un investisseur qui vous les rachete, croyant injecter son argent dans l'économie alors qu'ils remplit juste vos poches... Si tout le monde vend des actions d'une société elles ne valent plus rien.
5
1
Réponse
Branleur il y a 27 jours
La nouvelle génération de gestionnaires ! Bonne continuation
8
2
Réponse
J.P il y a 27 jours
Merci pour cet article très intéressant qui en plus de ça met en garde les plus jeunes et les moins jeunes!
16
1
Réponse
video
Il paie un portable avec une baignoire de pièces

Il paie un portable avec une baignoire de pièces

video
Personne ne sait ce qui se cache derrière ces yeux

Personne ne sait ce qui se cache derrière ces yeux

video
Il se fait tatouer «Africa» de Toto

Il se fait tatouer «Africa» de Toto

A quand l’enseignement LGBT en Suisse?

A quand l’enseignement LGBT en Suisse?