Sans abdos en béton, t’es pas un homme

Notre rédacteur ressent toujours plus la pression croissante, ce qui est probablement normal chez les femmes. Est-ce qu’aujourd’hui les hommes doivent aussi être capables de suivre un idéal de beauté pour ne pas rester sur le carreau?

À point nommé pour la saison de la baignade, j’entends la bonne vieille voix dans ma tête me mettre en garde face aux réserves de gras que j’ai faites bien sagement par peur d’une famine ou d’une soudaine grossesse masculine.

Je vais bientôt avoir 25 ans et je n’ai jamais eu un corps de rêve avec des tablettes de chocolat que je pourrais exhiber fièrement à la piscine en plein air. Même les gamins de l’école primaire, qui apprennent à nager, ont plus de muscles que moi. Heureusement qu’ils ne s’aperçoivent pas de la bosse sous le drap de bain, par laquelle je leur signale ma jalousie en leur faisant un doigt d’honneur caché. L’institutrice regarde pourtant bêtement.

Les femmes doivent être sexy, les hommes aussi

Ce ne sont pas que les gamins, mais aussi tous les autres. D’une certaine manière, je suis aussi content que les émissions de télé qui élisent des top models à la chaîne s’adressent essentiellement aux femmes. Pourtant, j’ai le sentiment qu’au fur et à mesure que les années passent, toujours plus d’hommes idéalistes sortent de leurs salles de sport et essaient de me faire comprendre qu’être normal, ça ne suffit plus de nos jours.

Il y a des années, quand David Beckham évoquait dans les médias le concept de la métrosexualité, on a sans doute été obligés de reconnaître que c’était la contrepartie tardive pour avoir, nous les hommes, défini l’idéal féminin. Pour ma défense, je dois dire que je me suis toujours abstenu de dire aux femmes à quel point elles devaient être sexy. Ce qui est, peut-être aussi, dû au fait que ça m’était complètement égal et que ça l’est toujours, vu que je suis homosexuel.

Plutôt un abonnement Netflix que fitness

Mais je n’ai pas non plus envie de passer pour un hypocrite, car il faut bien avouer que les corps musclés sont beaux à voir. Mais quand on me fait constamment croire que je n’aurai ma place dans le salon VIP de l’élite de l’attractivité qu’en optimisant mon propre corps, c’est une énorme pression en soi qui me coûterait beaucoup d’énergie et de liberté.

Payer mon loyer à temps est déjà assez de pression sociale pour deux vies. Par ailleurs, je n’aimerais pas avoir à changer mon abonnement Netflix pour un abonnement dans une salle de sport, juste pour que les autres me trouvent super.

Un prototype du corps de gladiateur

J’ai, moi-même, un corps qui se laisse assez mal définir aujourd’hui. Je ne suis ni gros ni maigre. On ne peut pas non plus me décrire comme potelé, étant donné que je ne suis pas assez mou pour cela. Avant, je me serais simplement décrit comme normal, mais, d’une certaine manière, je pense que ça ne veut plus rien dire de nos jours.

«Normal» ne signifie plus beau, ou bien? Étant donné que l’industrie des salles de sport nous sort aujourd’hui des prototypes au format gladiateur en masse, Monsieur Tout-le-monde, lui, est à côté de la plaque et s’en tire moins bien. Même la bonne vieille tactique qui consiste à être accompagné d’un «ami» plus moche que soi, afin de paraître plus beau à côté, ne sert à rien. Aujourd’hui, les gars ordinaires sont ceux qui ont renoncé, qui ne veulent pas toujours plus. Disons que les hommes perdent de la valeur marchande s’ils ne sont pas soit superminces, soit supermusclés.

Pas besoin d’être «beau»

Celui qui travaille son corps et s’entraîne beaucoup le fait avant tout pour avoir la reconnaissance des autres. Car un beau physique n’est pas juste un beau physique, mais «un beau physique pour…». Après tout, rien d’empêche d’être «beau», à l’image de la société actuelle. Les tendances s’inversent. Et la Vénus de Willendorf était aussi une belle statue. À l’époque.

De plus, cela a aussi du bon que mon corps ne réponde pas à un idéal. Pendant que vous repoussez vos limites à la salle de sport, je prends le temps de m'énerver à votre sujet et j’investis toute mon énergie à m'asseoir confortablement, jambes croisées, sur le canapé pour boire du jus de fruits.


Écris un commentaire

34 Commentaires

Paul il y a 4 Mois
"Payer mon loyer à temps est déjà assez de pression sociale pour deux vies." J'ai pas besoin de lire plus loin pour comprendre votre état d'esprit.
3
10
Réponse
Réponse du il y a 4 Mois
Sauf que tu ne connais pas sa situation financière. Pour certains/es, payer son loyer est déjà un énorme obstacle à surmonter une fois par mois (sans compter les assurances, les impôts et la bouffe). Tout le monde n'a pas un salaire lui permettant d'être à l'aise financièrement. Les working poors, tu connais ?
8
1
Réponse
Réponse du il y a 4 Mois
yep, les working poors sont exactement dans cette mentalité d'ailleurs. Trop peur de prendre des risques et de tout perdre, de perdre leur travail s'ils demandent une augmentation, alors ils restent dans leur situation précaire. La phrase résume exactement cet état d'esprit. l'ironie, c'est que l'auteur critique le fitness, car c'est "pour les autres", pour la "reconnaissance des autres", alors que c'est un investissement personnel avant tout, et par contre écrit "je prends le temps de m'énerver à votre sujet et j’investis toute mon énergie à m'asseoir confortablement, jambes croisées, sur le canapé pour boire du jus de fruits."
1
6
Réponse
Réponse du Mazette ! O_O il y a 4 Mois
"les working poors sont exactement dans cette mentalité d'ailleurs. Trop peur de prendre des risques et de tout perdre, de perdre leur travail s'ils demandent une augmentation, alors ils restent dans leur situation précaire" => à ce stade de bêtise, je ne sais plus que répondre...
8
0
Réponse
«Je t'envoie le lien du site par la poste»

«Je t'envoie le lien du site par la poste»

Endetté malgré 50'000 francs par mois

Endetté malgré 50'000 francs par mois

video
Est-ce que tu lui ouvrirais la porte?

Est-ce que tu lui ouvrirais la porte?

Ce lapin sans oreilles porte des prothèses en laine

Ce lapin sans oreilles porte des prothèses en laine