«Je ne condamne pas les parents qui giflent»

Notre rédacteur trouve normal que sa mère l'ait giflé quand il était enfant. Cependant, nos lecteurs ne sont pas tous du même avis.

Tu te souviens du bon vieux temps? À l'époque, quand tu étais passé en mode provocation extrême pendant si longtemps que tes parents: a) ont quitté les lieux avec juste avant la dépression nerveuse, b) t’en ont collé une belle sur la joue.

Notre rédacteur appartient à ce genre de personnes qui ont tellement rendu leurs parents fous qu’ils ont reçu des gifles durant l’enfance. Bien qu'à l’époque il haïssait ses géniteurs pour lui infliger cela, il admet qu’aujourd’hui il agirait peut-être de la même façon.

Les gifles créent-elles vraiment un contact plus respectueux?

Nos lecteurs ne sont pas toujours du même avis. «Une gifle au bon moment enlève beaucoup de connerie.» convient l’un de nos lecteurs. «Je suis contre la violence, mais une tape n’a jamais tué personne.» écrit un autre.

Certains adoptent un point de vue moins violent: «Aucun gifle n'est justifiée, à aucun moment et quel que soit sa force.» écrit Adinout. La lectrice Julia va également dans ce sens: «Frapper son enfant est illégal, la gifle en fait partie. L'enfant mérite le même respect que n'importe quel autre être humain.» En fin de compte, l'utilisation de la violence dans l'éducation ne ferait que détruire les personnalités naissantes.

«Je ne condamne pas les parents»

«Une gifle n'est pas du tout un avantage éducatif», dit Brigitte Pfanner-Meyer, psychologue. De cette façon, l'enfant est seulement amené à comprendre que les parents tournent autour du pot si tout ne va pas à leur satisfaction. «Il n'apprend pas à résoudre les conflits et à échanger des idées», poursuit la psychologue.

Néanmoins, la psychologue ne dénonce personne: «Je ne condamne pas les parents qui les giflent.» Après tout, il y a des situations occasionnelles où l'on perd son sang-froid à cause d'un effort excessif. Nous comprenons que les enfants sont à la fois une malédiction et une bénédiction. «Cependant, pour résoudre les situations conflictuelles, il faut certainement apprendre à l'avance d'autres stratégies plus constructives», déclare Pfanner-Meyer.


Écris un commentaire

56 Commentaires

Anabelle il y a 2 Mois
Une gifle au bon moment n’est que bénéfique...il y a des gamins qui vont très loin...avant on comprenait qu’il fallait respecter les adultes maintenant car on marchait déjà droit avec les parents où une gifle au bon moment était tout à fait normal...maintenant allez contrarier un gamin...Gare à la plainte pénale
0
7
Réponse
S.F. il y a 2 Mois
Je ne condamne pas LA gifle, qu'elle vienne des parents ou de n'importe qui. Mais lorsqu'un gamin est giflé, c'est que ses parents ont raté...
6
0
Réponse
Bernard gaudet il y a 2 Mois
Une seul gifle, c'est se que j'ai reçu quand j'ai traité ma mère de conne à 16 ans... j'en ai 36 je m'en souviens encore.....Plus jamais j'ai osé..... et si mon gosse fait pareil ben il s'en prendra une aussi.
0
0
Réponse
Réponse du Julien il y a 2 Mois
Et pourquoi en es-tu arrivé à traiter ta mère de conne ? Je n'ai jamais été frappé par mes parents et JAMAIS je ne les ai insultés ! Le respect ne s'apprend pas par la violence en tous cas, ça je l'ai bien appris
1
0
Réponse
Voici le musée le plus dégoûtant du monde

Voici le musée le plus dégoûtant du monde

Elle a perdu tous ses amis en hiver

Elle a perdu tous ses amis en hiver

video
Voilà ce qui arrive quand tu cuisines en Antarctique

Voilà ce qui arrive quand tu cuisines en Antarctique

video
«Un collègue s’est tranché avec une meuleuse»
Sponsorisé

«Un collègue s’est tranché avec une meuleuse»