Est-ce que tu lui ouvrirais la porte?

Nicholas Brown montre ses créations effrayantes sur Youtube. Et celles-ci sont si faussement réelles que des milliers de personnes veulent le voir travailler.

Le talent de Nicholas Brown, c’est de montrer à tout le monde, à travers ses masques et ses sculptures lugubres, comment on peut avoir du succès sur YouTube ou Instagram sans tout le bavardage débile et le marketing de produits.

 

Parti vivre au Royaume-Uni, il y a dix ans, pour y faire des études et travaillant actuellement sur sa thèse de doctorat, cet Américain d’origine, avec un faible pour le fantastique, façonne des personnages de films d’horreur et montre ses propres adaptations de créatures en argile sur les réseaux sociaux.

 

Tout est de la faute de son ex

«Je n’ai jamais suivi de cours d’art», raconte Nicholas. Il a appris les techniques en autodidacte en observant de près d’autres sculpteurs sur YouTube. «Au mois d’avril, l’année dernière, je manipulais à nouveau de l’argile, pour la première fois depuis longtemps», ajoute-t-il. A peine un mois plus tard, il diffusait la première vidéo du «making of» d’un diable, sur sa chaîne YouTube.

 

Auparavant, il ne songeait même pas à devenir sculpteur. Ce n’est qu’après avoir vécu une séparation, l’année dernière, que lui est venu le déclic pour sa nouvelle passion. Ce n’est cependant pas son ex qui lui a servi d’inspiration pour ses lugubres créations, mais d’autres youtubeurs, ainsi que ses fans: «Pour avoir du succès sur YouTube, il faut choisir des personnages que les spectateurs ont aussi envie de voir», raconte-t-il. Ses reproductions de Dobby dans «Harry Potter» et du Night King dans «Game of Thrones» figureraient parmi ses favorites.

 

Il faut mettre sérieusement la main au portefeuille

Ceux qui se sont empressés de relever les coordonnées de Nicholas sur internet pour, d’ores et déjà, passer commande de l’un des bustes de monstre en guise de déco d’Halloween n’ont qu’à bien se tenir, car il faut malheureusement débourser un peu plus que quelques centaines de francs pour se payer l’une de ses œuvres. «Il me faut parfois jusqu’à un mois pour réaliser une sculpture», déclare le talent.Quelques billets de 100 francs pour le travail fourni, ce serait en dessous du salaire minimum.

 

Il ne ferait pas vraiment d’argent avec ses œuvres. Malgré l’énorme travail que cela représente et les résultats particulièrement réalistes, les critiques d’artne reconnaîtraient cependant pas ses œuvres comme de l’art. «Si je jetais un saut de peinture sur une toile, ça se vendrait mieux», dit-il. C’est assez décourageant.

 

Il rêve plutôt de décrocher un travail dans un studio de cinéma et de fabriquer des personnages. «Si je pouvais plaquer mon doctorat pour ne plus faire que des sculptures, je le ferais tout de suite.» En attendant, il fait la joie de ses 172 000 abonnés sur YouTube.


Écris un commentaire

3 Commentaires

Gian il y a 22 jours
Beau travail 👏
1
0
Réponse
il y a 24 jours
Non, il vraiment horrible, cette création et moche au plus point......👎👎😱😱
0
5
Réponse
Franćois il y a 24 jours
On pas loin de ça avec les manquons des grandes marques
0
5
Réponse
«J’aime les filles aux petites mains»

«J’aime les filles aux petites mains»

Un enseignant oblige des élèves de 8 ans à fumer

Un enseignant oblige des élèves de 8 ans à fumer

diashow
«Il n’a parlé que de lui pendant six heures»

«Il n’a parlé que de lui pendant six heures»

video
On a survécu à la pire nuit de l’horreur

On a survécu à la pire nuit de l’horreur