Les billets de banque ne sont pas véganes

Ce qui était du domaine de l’inconnu pendant longtemps provoque aujourd’hui un véritable tollé au sein de la communauté végane. Car de nombreux billets de banque de différents pays contiendraient des produits d’origine animale.

Il y a quelques jours, la chaîne Project Nightfall a diffusé, sur Facebook, une vidéo de trois minutes qui révèle qu’au moins 23 pays utiliseraient du suif pour produire des billets de banque.

Ce qui n’est pas une nouvelle suscite l’indignation

Ce fait n’est pas vraiment une nouvelle qui va changer la face du monde. En 2016, il y avait déjà eu de petites manifestations en Grande-Bretagne après la prise de conscience du fait que le billet de cinq livres sterling contenait de minuscules particules de graisse animale.

La vidéo virale sur Facebook, qui a fait l’objet de plus d’un million de vues en très peu de temps, n’a fait que remettre de l’huile sur le feu de l’indignation.

Un affront aux véganes

L’«argent sanglant» que l’Australie a introduit dès les années nonante et qui est utilisé aujourd’hui par vingt-trois autres nations souveraines est manifestement un nouvel affront aux militants végétariens et véganes.

Dans la vidéo, on entend notamment dire: «En effet, l’argent n’est pas végétarien! Mais qu’en est-il des autres produits? Malheureusement, j’ai été surpris de constater qu’il y avait bien trop de produits d’origine animale dans bien trop de produits.»

Brûler l’argent

Sur les réseaux sociaux, les avis divergent. Dans l’un des commentaires, on peut lire: «C’est vraiment terrible à entendre. Mais nous pouvons tous réduire la cruauté animale au quotidien en devenant véganes et en arrêtant d’utiliser des produits d’origine animale.»

D’autres vont encore plus loin en annonçant: «OMG, je ne veux plus jamais avoir d’argent! Je veux brûler tout mon argent!» Il n’est cependant pas toujours très facile de savoir si ces propos sont à prendre au sérieux (ou sur le ton de la plaisanterie).

Utiliser au lieu de gaspiller

Mais les voix de la raison ont aussi leur mot à dire: «Je sais que c’est grave, mais il ne faut pas exagérer. Au moins, on utilise autant de parties animales que possible au lieu de les gaspiller.»

Est-ce que tu comprends la colère des défenseurs des droits des animaux ou est-ce que tu fais plutôt partie de ceux qui pensent que l’humain passe avant l’animal? On se réjouit de lire tes commentaires et les discussions ouvertes et respectueuses.


Écris un commentaire

14 Commentaires

il y a 6 jours
Si c'est de la graisse de porc, ils ne sont pas hallal non plus... Ça peut etre une façon de lutter contre le financement du terrorisme..
6
0
Réponse
Freddy K il y a 8 jours
le suif est un ingrédient de la pâtisserie anglaise, dont le Christmas pudding.. il sert aussi à lubrifier les rampes de lancement des bateaux neufs; et les pendules et montres d'avant 1930 étaient lubrifiées a l'huile de pied de bœuf. c'est également le meilleur lubrifiant pour les mécanismes comportant du bois type moulins à vent, charrues, semoirs, outils de jardinage, etc.; il sert aussi de protection antirouille non toxique pour les outils de jardinage et de lubrifiant pour les machines des usines agroalimentaire.. d'ici que les vegans exigent des légumes cultivés bio sans outils lubrifiés au suif, il n'y a pas 10m.... 😃
6
0
Réponse
Lutin68 il y a 9 jours
Merde, ils vont caillasser les banque maintenant
4
0
Réponse
Max il y a 9 jours
Bien fait pour eux ! Il arrête pas de nous bassiner avec les végans. Il ont quand meme reussi a enlever l'oeuf dans la salade emojis des smartphones ! C'est grave je pensais qu'on avait des problèmes plus grave sur la terre.
4
0
Réponse
Prête à payer pour trouver le grand amour

Prête à payer pour trouver le grand amour

Fleuves en délire dans des locaux de bureau

Fleuves en délire dans des locaux de bureau

Les milléniaux ruinent des industries entières

Les milléniaux ruinent des industries entières

«J’aime les filles aux petites mains»

«J’aime les filles aux petites mains»