La réalité peut être si facilement déformée

Un artiste russe teste les limites de notre technologie avec ses animations 3D - et les brise.

Ces derniers jours, la vidéo de Tomin «Прогулка» (en français: promenade) est devenue virale. Il montre de façon impressionnante ce qu’il est possible d’accomplir avec la technologie d'aujourd'hui et quelques compétences en animation 3D.

«Parfois, je suis trop honnête»

Tomin travaillait dans une agence de publicité où il produisait des vidéos à petit budget. Mais cela l'a vite ennuyé: «Je voulais des clients qui souhaitaient essayer quelque chose de nouveau», nous dit-il. Le «nerd» s'est donc joint à un collectif d'artistes, a produit une vidéo musicale assez méchante et s'est fait un nom sur le Net. Puis est arrivé le moment où MTV Russia a frappé à la porte: un projet dont Tomin est particulièrement fier: «Les délais étaient absolument fous, mais c'était quand même très amusant.»

Cependant, certains clients ont des problèmes avec le style de Tomin. «Parfois, je suis trop honnête», dit l'artiste. «S'il y a quelque chose que je n'aime pas, je le dirai sans filtre. C'est pourquoi il y a des gens qui ne veulent pas travailler avec moi.»

Superpuissances virtuelles

Contrairement à sa grande gueule, la «promenade» de Tomin est tout sauf non filtrée. Des logiciels comme After Effects et Cinema 4D lui prodiguent de supers pouvoirs virtuels: en quelques clics de souris, il jette des poubelles, souffle des vagues avec des blocs de béton et insuffle la vie dans un lampadaire. Il a été inspiré par les filtres Instagram et Snapchat qui retournent les visages et notre environnement en quelques secondes.

Bien sûr, les distorsions de la réalité ne sont pas aussi faciles que Tomin les dépeint dans sa vidéo. Ses animations, cachent des heures de travail méticuleux. Mais la «promenade» donne un aperçu de ce à quoi notre monde pouvait autrefois ressembler avec des aides technologiques comme la réalité augmentée. Mais même cela devient trop ennuyeux pour l'artiste: «Je travaille encore sur une ou deux vidéos dans ce style, mais je veux essayer quelque chose de nouveau», dit-il. «C'est important. Si vous comptez trop sur un style, ça peut devenir un piège.»


Écris un commentaire
Prête à payer pour trouver le grand amour

Prête à payer pour trouver le grand amour

Fleuves en délire dans des locaux de bureau

Fleuves en délire dans des locaux de bureau

Les milléniaux ruinent des industries entières

Les milléniaux ruinent des industries entières

«J’aime les filles aux petites mains»

«J’aime les filles aux petites mains»