Les ados posent leurs questions intimes sur une app

Au lieu de raconter leurs histoires sexuelles embarrassantes à leurs amis, les adolescents disposent d’une nouvelle application pour interroger les autres utilisateurs sur des sujets embarrassants. Sans avoir à en rougir.

«J’ai tout le temps des érections». On comprend. Tous les garçons pubères ne sont pas prêts à partager ce genre d’informations personnelles avec leurs parents au cours du dîner. Ceux qui ne veulent pas confier leurs secrets les plus intimes à leurs amis peuvent trouver de l’aide sur internet – mais là aussi, on se casse souvent les dents. Car les internautes peuvent parfois être de vrais connards. Vous avez mieux comme alternative? «Real Talk».

Chagrin d’amour et découverte de la libido

Sur l’application, les jeunes peuvent partager n’importe quelle histoire, aussi embarrassante soit-elle, sans être victime de moquerie. Peu importe qu’ils aient un chagrin d’amour, des problèmes de règles ou que leur meilleur membre refuse de fonctionner.

Lancée en mai 2017 et mise à jour mardi dernier, l’application a pour but d’offrir aux jeunes une plateforme sécurisée sur laquelle ils peuvent partager leurs expériences les plus personnelles, folles et intimes. Une sorte de cours d’éducation sexuelle des temps modernes, en quelque sorte. Sans enseignant coincé, sans banane à recouvrir inutilement avec un préservatif et sans silence de plomb dans la salle de classe.

«Nous voulons briser les tabous»

Dans l’application, les adolescents font un «état» sur la découverte de leur libido et sur tous les problèmes que cela amène. Le message apparaît ensuite sur la page d’accueil. D’autres jeunes du même âge peuvent le lire et le liker – le but étant de montrer à tous que d’autres sont également aux prises avec des dilemmes similaires.

Comme l’indiquent les créateurs de l’app sur leur site internet, leur mission est d’améliorer la santé et le bien-être de tous les jeunes. «Nous voulons briser les tabous pour que les adolescents puissent également se tourner vers leurs amis et vers les adultes», explique Liz Chen, membre de l’équipe, au magazine TeenVogue. Après tout, nous sommes tous passés par la puberté.

L’application est déjà en ligne dans 80 pays, mais n’est, jusqu’à présent, disponible qu’en anglais.


Écris un commentaire

5 Commentaires

Astrid M il y a 2 Mois
Si les réponses sont aussi pertinentes que sur doctissimo, bonjour les dégats!
2
0
Réponse
Girouette il y a 2 Mois
C’est absolument pas les adolescents mais plutôt les jeunes adultes entre 20 et 30 ans qui l’utilisent!
1
0
Réponse
Abcd il y a 2 Mois
Et qui répond à leurs questions? En Suisse, on a ça depuis longtemps avec ciao.ch. Et ce sont des professionnels qui répondent. Au moins, on est sûr de la réponse.
1
0
Réponse
Réponse du il y a 2 Mois
Mouais... Perso, certaines réponses de "professionnels" sont parfois bien puantes
0
0
Réponse
640 000 dollars pour une imprimante de fromage

640 000 dollars pour une imprimante de fromage

video
Elle réalise un maquillage catastrophique

Elle réalise un maquillage catastrophique

video
Dans ce café, on est servi par des paralysés

Dans ce café, on est servi par des paralysés

video
«Je ne tape pas sur des mères»

«Je ne tape pas sur des mères»