Elles ont été victimes de violences conjugales

Une photographe donne une voix aux femmes qui ont été maltraitées dans leur couple et présente des excuses indirectes, au nom de tous ces ignorants dont elles ont été victimes.

Ligotées, bâillonnées, battues, abusées – c’est l’expérience que font les femmes dans ces relations cruelles. Chantal Barlow, qui a également fait un détour en enfer avec son ancien partenaire, a subi des commotions cérébrales et raconte comment elle sentait le souffle alcoolisé de son ami lorsqu’il l’a écrasée sur le sol et menacée.

Pour parler de ces expériences la jeune Texane a lancé le projet «Unconventional Apology» - excuses non conventionnelles, en français. De cette manière, non seulement la photographe parle d’elle-même, mais aussi elle aide les autres femmes touchées, pour que la question ne soit pas simplement cachée sous le manteau. Plutôt que d’évoquer la pitié, elles apparaissent heureuses et confiantes sur les photos de la jeune femme de 29 ans. Elles dressent alors un énorme doigt d’honneur en pleine face de tous ceux qui les ont blessées.

D’après son expérience personnelle

«Il y a une vie après l’abus», dit Chantal Barlow à 20 Minutes Tilllate. Elle le sait très bien. La jeune femme qui vit maintenant à Los Angeles n’a pas uniquement connu l’abus de son partenaire. Encore adolescente, elle avait appris que son grand-père avait tué sa femme – mais aussi la grand-mère de Chantal - en lui tirant dessus.

«Avec ce projet, je ne vais pas seulement honorer ma grand-mère, mais aussi les femmes, grâce à cette plate-forme où le récit de leur histoire s’inscrit comme un processus de guérison», explique Barlow. La caméra qu’elle utilise pour son projet, elle l’a héritée de son grand-père. Quelque peu macabre. Et rebelle.

«Vous méritez mieux»

«J’ai vu des victimes de violences conjugales ridiculisées, ignorées et qui sont finalement tombées dans l’oubli.» Tandis que les responsables, comme son grand-père, restaient souvent impunis. Avec ses portraits chargés d’émotion, Barlow veut montrer que les femmes concernées ne sont pas de simples victimes d’abus ou de viol, mais de fortes personnalités qui ont une histoire de vie à raconter.

«Le but est de faire comprendre ce que cela signifie de mener une relation saine, d’avoir confiance et que les autres rendent des comptes pour leur comportement», a déclaré la jeune femme. Les victimes doivent comprendre qu’elles méritent mieux.

Les photos sont créées durant la discussion entre les deux femmes. Au total, il y aura 36 instantanés, tous en bleu - représentant l’âge de décès et la couleur préférée de sa grand-mère.


Écris un commentaire

59 Commentaires

Des Chiffres il y a 2 Mois
En France, une femme meurt sous les coups de son compagnon tous les trois jours pour vous donner une idée de l'ampleur... Oui oui, en FRANCE !
32
1
Réponse
Réponse du Astrid M il y a 2 Mois
en suisse, c'est tous les douze jours...soit quatre fois moins en un an.. problème: on est sept fois moins nombreux.. ça fait un taux par million d'habitants de mortes par violence conjugales pratiquement double de celui de la france.. alors soit on lutte, soit on s'exile; je préfère lutter..
39
1
Réponse
Cersei il y a 2 Mois
Les médias ont une grande responsabilité dans la minimisation des violences conjugales ! Appeler "drame familiaux" (un drame est un genre cinématographique, théâtral ou littéraire), décrit comme "une dispute", "la main leste", "s'est emporté", etc... minimise complètement l'acte de violence ! Allez regarder le tumblr "les mots tuent" pour vous donner une idée de l'importance d'utiliser les bons mots.
39
1
Réponse
Réponse du Astrid M il y a 2 Mois
et tirez en les conséquences en analysant sous cet éclairage tout ce que vous voyez et entendez, et en ne laissant rien passer.. je le précise parce que ce n'est pas évident pour tout le monde.. ( bravo cersei, éduquer, c'est agir!)
29
1
Réponse
«J’ai failli me faire écraser par un bateau»

«J’ai failli me faire écraser par un bateau»

Il risque sa vie pour la photo parfaite

Il risque sa vie pour la photo parfaite

Les émissions de CO2 transformées en peinture

Les émissions de CO2 transformées en peinture

Recréer des œuvres d’art célèbres en photo

Recréer des œuvres d’art célèbres en photo