Une trans expulsée d'un site de rencontres

Même si Lola* s’identifie à une femme, elle reste un homme sur le plan biologique. Sur Badoo, cela lui vaut non seulement des insultes, mais également une exclusion de la part des responsables du site de rencontres.

Les transsexuels ont déjà assez de problèmes pour faire des rencontres. Même en 2017, on fait encore souvent preuve d’incompréhension à l’égard des personnes qui ne veulent pas s’apparenter à un genre sexuel. En plus des préjugés auxquels les trans ont à faire face, ils sont aussi souvent ouvertement discriminés.

Lola, une lectrice de Tilllate, connaît parfaitement ce genre de problèmes. La Bernoise de 25 ans a déjà été exclue plusieurs fois du site de rencontres Badoo, manifestement à cause de son orientation sexuelle.

Des hommes frustrés signalent le compte

Sur son profil Badoo, Lola écrit clairement qu’elle s’identifie à une femme, bien qu’elle soit un homme sur le plan biologique. «Pour la plupart des hommes, ce n’est pas un problème, bien au contraire», commente-t-elle. «Pourtant, il y aura évidemment toujours ceux qui ne lisent pas mon profil et qui finissent par être en colère quand ils remarquent qu’ils ont chatté avec un homme.»

Ces mecs réagissent ensuite de manière calomnieuse et s’en prennent personnellement à Lola. «Dernièrement, quelqu’un m’a traitée d’espèce de malade», dit-elle. Pire encore, de frustration, certains de ces matchs signalent son compte comme une arnaque, ce qui a pour conséquence sa fermeture.

«J’ai le sentiment de ne pas être la bienvenue»

Pour se défendre contre les blocages injustifiés, la jeune femme de 25 ans a déjà contacté Badoo à plusieurs reprises, sans succès. Les responsables du site de rencontres ou son bot ont communiqué à Lola qu’elle aurait apparemment enfreint les conditions générales. «Quand je leur ai demandé de m’expliquer exactement quelles règles j’avais enfreintes, je n’ai obtenu que la réponse classique selon laquelle il y aurait eu plusieurs plaintes à mon égard, ce qui aurait entraîné la fermeture de mon compte.»

Depuis, Lola se sent exclue du monde des rencontres numériques en raison de sa sexualité. «J’ai le sentiment qu’une trans n’est pas la bienvenue sur Badoo.» Interrogé par Tilllate, Badoo se défend contre ces critiques: «Nous voudrions insister sur le fait que nous ne bloquerions jamais des utilisateurs en raison de leur identité sexuelle, écrit un représentant du site de rencontres. Nous allons nous pencher d’un peu plus près sur ce cas pour tenter de comprendre ce qui s’est réellement passé.»

Cela n’a rien apporté. Quelques jours plus tard, Lola s’est à nouveau manifestée au sein de notre rédaction en affirmant que son nouveau profil avait, une nouvelle fois, été bloqué.

 

* Nom modifié


Écris un commentaire

52 Commentaires

il y a 10 jours
Voilà pourquoi il ne faut pas s'inscrire sur ces sites mais laisser faire le destin.
1
0
Réponse
Bruh il y a 11 jours
Totalement d'accord avec les personnes qui signale. Comme le site demande le Sexe de la personne et NON ce qu'il pense être C'est tout à fait normal.
15
3
Réponse
il y a 11 jours
Si j'ai bien tout compris l'article, refuser de coucher avec un trans, c'est de la transphobie?
17
2
Réponse
Réponse du il y a 4 jours
vous n'avez pas bien compris l'article
1
9
Réponse
Le top-modèle au format de poche

Le top-modèle au format de poche

video
Cette fille de 9 ans est la reine du skate

Cette fille de 9 ans est la reine du skate

Une app veut connaître les fantasmes sexuels des ados

Une app veut connaître les fantasmes sexuels des ados

Libre cours à Hitler et à la misogynie dans une école

Libre cours à Hitler et à la misogynie dans une école