Ce jeune vient en aide aux mutilés

Un jeune tatoueur irlandais recouvre les scarifications de ses clients d’un tatouage, et cela de manière totalement gratuite.

Qu’il s’agisse de gestes commis par insouciance au cours de l’adolescence ou dus à de mauvaises passes dans la vie, les cicatrices de scarifications poursuivent souvent un être humain pendant de longues années. Pour venir en aide à ces personnes, Ryan Kelly leur passe de l’encre sur les cicatrices. Et ce, de manière totalement gratuite.

Le jeune tatoueur de 25 ans, originaire de Dublin, a lui-même eu des problèmes psychologiques dans sa jeunesse et invite, une fois par semaine, une personne de son choix dans son studio de tatouage pour recouvrir ces traces indélébiles rappelant des périodes douloureuses du passé.

Un tatouage pour briser un tabou

Kelly s’est inspiré de son ami. Ce dernier avait renoncé à un emploi parce qu’il devait porter des T-shirts à manches courtes laissant, du coup, apparaître ses cicatrices, à son poste de travail. «C’est totalement idiot», a dû penser le tatoueur, et il a recouvert la cicatrice du demandeur d’emploi d’un motif. Le bras est désormais orné d’un autre genre de bijou corporel.

«Son attitude est devenue beaucoup plus positive après le tatouage», raconte le jeune homme de 25 ans au site britannique du journal «The Sun» à propos de son premier cobaye. Quand il a constaté combien le recouvrement des scarifications avait été bénéfique à son copain, Kelly a mis sur pied le projet «Scars Behind Beauty» (des cicatrices derrière la beauté).

Ils sont nombreux à vouloir faire disparaître leurs cicatrices

«Au début, je ne savais pas si ça allait intéresser quelqu’un», avoue l’artiste tatoueur. Mais la demande était énorme. En très peu de temps, il a reçu d’innombrables messages de personnes qui avaient envie de passer sous l’aiguille pour faire disparaître leurs cicatrices. En fait, ce n’est pas étonnant étant donné que l’Irlandais offre ses services de manière totalement gratuite.

Son projet, qu’il envisage de faire évoluer avec d’autres artistes tatoueurs, semble être le parfait moyen de mettre en lumière le sujet de la «santé mentale». «Je voulais attirer l’attention sur les problèmes psychiques, mais je ne savais pas comment», raconte Kelly au site Unilad. Avec ses nombreuses apparitions dans des émissions de radio et à la télévision irlandaises, il semble avoir atteint son objectif.


Écris un commentaire

6 Commentaires

Maître phill il y a 28 jours
J adore on devrai tatouée miss astrid de loc vs tubercule un papier mâcher ! C est vraiment une bonne idée que ce jeune as eu bravo en plus gratuit Sympa mec!!
3
19
Réponse
Réponse du il y a 27 jours
il ne s'arrange pas le phil butthole..
15
2
Réponse
Réponse du il y a 27 jours
Il tatoue pour cacher les trucs moches. T'as jamais pensé a te faire tatouer la gueule? C'est l'occaz..
13
4
Réponse
Réponse du il y a 27 jours
Les scarifications ne sont pas des "trucs moches" mais témoignent de la souffrance de la personne qui se les ait infligée. Vous n'avez pas une façon plus positive de présenter la chose ?!?
3
10
Réponse
Quand un robot américain défie un japonais

Quand un robot américain défie un japonais

L'interview décalée du duo Ofenbach

L'interview décalée du duo Ofenbach

«Ma première fois était un viol»

«Ma première fois était un viol»

Ils sont des milliers à aimer ça

Ils sont des milliers à aimer ça