Les rebelles du mouvement hardcore vivent sainement

Cela fait plusieurs années maintenant que Stéphanie fait partie d’un mouvement qui prône l’abstinence à toutes les drogues. Elle nous explique pourquoi elle a choisi ce style de vie, appelé straight edge (littéralement «bord droit» en français).

Stéphanie serre son thé aux fruits dans ses mains, ses yeux d’un bleu glacé sont fixés sur la tasse. D’une voix calme, cette jeune femme mince, âgée de 23 ans, raconte son dernier concert hardcore. Elle était en plein milieu d’une foule composée de mecs tatoués de la tête aux pieds et elle hurlait de tout son cœur les paroles des chansons. La Bâloise n’a pas besoin de plus que ça pour s’amuser. Pas de bière ou autres boissons alcoolisées, pas de tabac ou autres drogues. Ne pas consommer ce genre de substances est un choix – Stéphanie est une adepte du straight edge.

Stéphanie, que signifie straight edge pour toi?

Le style de vie straight edge, c’est se passer de drogues, d’alcool, de cigarettes et de toutes les autres substances nocives. Le but est de vivre aussi purement que possible et d’avoir tout le temps le contrôle de son corps et de son esprit. Ce style de vie est façonné par un genre de musique bien déterminé, une pensée politique, un comportement du genre «fais le toi-même» et une mentalité positive.

Pourquoi la pureté est si importante pour toi?

Parce qu’ainsi, toutes les décisions que tu prends, tu les prends en toute conscience. Quand tu bois de l’alcool ou que tu prends des drogues, ta conscience se modifie et tu décideras alors peut-être quelque chose que tu n’aurais pas décidé avec la conscience claire. Du coup, tu es 100% sûr de tes décisions.

Pourquoi avoir choisi ce style de vie?

La première fois que j’ai entendu ce terme, c’était lors d’un concert du groupe Heaven Shall Burn. A l’époque, je buvais et je fumais de temps en temps. Je me suis informée davantage, je voulais savoir ce qu’était ce style de vie. A un moment donné, j’étais convaincue par les arguments pour. Avant, j’étais dépressive et je buvais souvent de l’alcool pour oublier mes problèmes. Je me suis aperçue que mes problèmes ne faisaient qu’empirer. Pour me protéger moi-même, j’ai alors décide d’essayer ça. Cela fait sept ans maintenant.

Quelle est l’importance de la communauté straight edge? Ou peut-on vivre ce style de vie ensemble?

Le straight edge se vit ensemble avec la communauté lors de concerts de certains groupes. La plupart des textes de chansons abordent ce sujet et on rencontre beaucoup de ses semblables. Ces événements constituent  le noyau de la communauté et ils sont très importants pour moi.

Existe-t-il des signes de reconnaissance extérieurs?

Autrefois, avant même que la désignation straight edge ne voie le jour, les mineurs avaient souvent un grand X dessiné sur la main (aux Etats-Unis), pour être reconnus. Le groupe Minor Threat - un des premiers et principaux groupes straight edge - l’a repris et en a fait le symbole du mouvement. Mais certains veulent vivre ce style de vie pour eux-mêmes uniquement, sans le montrer à l’extérieur.

Te sens-tu des fois restreinte dans tes actions, en raison de ton style de vie?

Non, pas du tout. Quand je sors et que je vois des gens complètement bourrés, qui ne se contrôlent plus, je trouve cela pitoyable. La plupart de ceux qui se soûlent le font uniquement pour oublier leurs problèmes ou pour ne pas être en marge du groupe.

Ivresse, cela veut dire quoi pour toi? Comment fais-tu la fête?

La plupart de mes amis vivent également selon le straight edge, nous nous soutenons mutuellement. Quand j’assiste à un concert de mon groupe préféré, je me sens tellement bien. Pendant le concert, je peux me défouler et me lâcher complètement, je trouve cela tellement mieux, parce que tu le fais consciemment et tu n’as pas de trous de mémoire plus tard.

Quand tu es avec des gens qui boivent et qui fument, qu’est-ce que cela te fait?

Rien, cela ne me gêne pas qu’ils le fassent. J’ai pris cette décision pour moi. Chacun doit pouvoir vivre comme il le souhaite. Mais si quelqu’un ne se contrôle plus, je fais attention qu’il n’aille pas trop loin.

Tu pourrais être en couple avec un fumeur?

Question difficile. D’un côté, je n’aimerais pas que mon copain fume une clope et veuille m’embrasser après. De l’autre côté, on ne choisit pas de qui on tombe amoureux. Il faudra trouver un compromis - tu es avec la personne parce que tu l’aimes comme elle est.

Voudras-tu vivre ce style de vie pour le restant de tes jours?

Je peux très bien m’imaginer vivre ainsi pour le reste de ma vie. Mais si je devais arrêter un jour, grâce au recul, je pourrais décider en toute conscience.


Écris un commentaire

8 Commentaires

No hippies il y a 2 Mois
Première phrase et c'est déjà foutu! Elle boit du thé, thé=caféine😄rogue. Oui je sais je pinaille, mais je trouve juste ça ironique.
4
0
Réponse
Astrid M il y a 2 Mois
les hardeux ne sont pas non plus des pochetrons.. le hellfest, par exemple a écoulé 267000 litres de biere pour tout le festival.. pour 150000 participants, ça fait moins d'une canette de biere par jour et par personne. bon ok, on ne compte pas ce que les supermarchés des alentours écoulent...
12
0
Réponse
Astrid M il y a 2 Mois
l'alcool et la drogue ne sont pas des problèmes à la base, mais de maivaises solutions à nos problèmes.. c'est l'addiction qui est un problème.
11
2
Réponse
Axel il y a 2 Mois
Génial Stéphanie ! J'en suis convaincu aussi 😉
7
1
Réponse
Regarde le film et tais-toi!

Regarde le film et tais-toi!

La vraie vie, ça ressemble à ça

La vraie vie, ça ressemble à ça

Ce photographe Suisse vit avec des rockstars

Ce photographe Suisse vit avec des rockstars

Un tampon tout mignon s’empare d’Instagram

Un tampon tout mignon s’empare d’Instagram