Virée shopping chez une défunte

Les amateurs de vintage à qui il manque le côté glamour dans les brocantes et sur les marchés aux puces devraient un jour assister à une liquidation comme l’ont fait nos rédacteurs.

Trois quarts d’heure avant l’ouverture des portes, la file d’attente des chasseurs de bonnes affaires est déjà longue devant la maison plutôt insignifiante de l’extérieur qui se trouve à Uster (dans le canton de Zurich). D’innombrables voitures immatriculées en Suisse et quelques-unes en provenance d’Allemagne sont garées dans la petite rue. La raison à cela: la propriétaire manifestement fortunée est décédée et laisse en héritage un grand nombre d’œuvres d’art, d’antiquités et de bibelots. Tout cela est à dégoter pour un bon prix, fixé par Jürg Hoss, dont le métier est liquidateur. Il s’agit d’un terme un peu sophistiqué pour désigner un antiquaire ou un vendeur de bric-à-brac.

Quatre semaines de préparation

Les héritiers de la défunte qui a fini ses jours seule dans la maison ont chargé le professionnel de vendre tous les meubles. Après quatre bonnes semaines de préparation, durant lesquelles le moindre objet a été évalué, estimé et la maison nettoyée et préparée pour la liquidation, l’heure est enfin arrivée. La lettre d’information avec l’adresse, la date et l’inventaire a été expédiée. Et quand M. Hoss appelle, tout le monde accourt.

Le très aimable liquidateur nous autorise à parcourir la propriété une demi-heure avant l’ouverture des portes pour prendre des photos des tableaux et nous faire une idée. On a un peu l’impression d’être des VIP que l’on fait entrer dans un club sur un simple geste de la main, alors que les «gens ordinaires» nous lancent des regards envieux. A peine le seuil franchi et les premières observations faites, on constate, comme souvent dans la vie, que les apparences sont trompeuses. La maison est gigantesque et remplie de somptueux objets de la cave au grenier!

L’excitation de la trouvaille

C’est l’eldorado pour les hipsters ayant un penchant pour le style vintage et le kitsch de la riche grand-tante. Des peintures à l’huile de chevaux ou d’enfants au regard triste, des statues de la Vierge Marie, de vieilles machines à écrire, des canapés recouverts de chintz, énormément de vaisselle en porcelaine et un nombre important de manteaux de fourrure: on est au paradis! «De plus en plus de jeunes viennent aux liquidations, car l’excitation de la trouvaille est grande», affirme le chef de nos pensées.

Ensuite, c’est l’ouverture des portes. Outre les professionnels qui, d’un œil expert, analysent chaque objet avec minutie et parfois même à la lampe de poche, on trouve les ménagères déchaînées qui se jettent sans attendre sur l’impressionnante collection de sacs à main de la vieille dame, mais effectivement aussi quelques jeunes de notre âge. L’affluence est grande et on finit presque par avoir mauvaise conscience.

Bonheur morbide

Jusqu’à il y a peu, une personne habitait encore dans l’enceinte de ces murs, était assise dans ces fauteuils, prenait ses repas dans ces assiettes bordées de dorures. Est-ce que ce spectacle, ce marché aux puces amélioré quelque peu morbide, est fait pour nous? Comment gérer les biens d’une personne défunte? M. Hoss nous rassure: «Tous les objets personnels et les souvenirs de la défunte, tels que les photos et les lettres, ne se trouvent plus dans la maison. Tout ce que vous voyez ici, ce sont des biens que les héritiers ne veulent ou ne peuvent pas conserver. On essaie de jeter le moins possible. Les invendus iront à des œuvres caritatives.»

Ainsi, tous ces beaux objets sont recyclés pour le plus grand bonheur de leurs nouveaux propriétaires. On trouve que c’est rassurant, quelque part. Et, il faut bien l’avouer, c’est superexcitant de pouvoir, de manière tout à fait légale, aller de pièce en pièce dans la maison d’un inconnu, de s’en donner à cœur joie pour fouiller et d’imaginer l’histoire merveilleuse de la vie de la personne qui a jadis occupé les lieux.


Écris un commentaire

2 Commentaires

Astrid M il y a 3 Mois
la principale raison de ce genre de pratique est avant tout fiscale, ne l'oublions pas...
3
0
Réponse
carbone14 il y a 3 Mois
En voilà une idée qui est bonne. Au lieu que tout parte à la déchetterie ! ça devrait être plus répendu
2
0
Réponse
Faut-il interdire la musique nazie sur Spotify?

Faut-il interdire la musique nazie sur Spotify?

Quentin Tarantino met en scène des spaghettis

Quentin Tarantino met en scène des spaghettis

Combien nos fantasmes sexuels sont-ils déviants?

Combien nos fantasmes sexuels sont-ils déviants?

Cette application simplifie le harcèlement en ligne

Cette application simplifie le harcèlement en ligne