Un spectacle qui se transforme en cauchemar

Pour libérer notre rédacteur de son addiction à la télévision, on l’a envoyé pendant une semaine au festival international d’art scénique «Keine Disziplin».

Eh bien, qu’est-ce que je peux dire? Mon cœur bat pour RTL et la téléréalité bas de gamme. Je planifie entièrement mon emploi du temps du mois de janvier en fonction de l’émission «Je suis une célébrité, sortez-moi de là!». Pour moi, cette émission est le meilleur événement télévisuel de l’année et j’en suis dingue. Et je suis sérieux, en plus.

Sauf que je viens d’avoir trente ans et mes collègues ont décidé, à l’unisson, d’intervenir en ce qui concerne mon obsession marginale, voire embarrassante (c’est leur avis) pour les émissions communément perçues comme «mauvaises». Ce qui signifie, en clair: pas de jungle pour moi cette année. A la place, je me concentre sur le programme du festival international d’art scénique «Keine Disziplin» de Zurich.

Une totale humiliation au salon de manucure

La piètre ouverture et l’une des pires expériences de ma vie était la performance du duo Hendrick Quast et Maika Knoblich intitulée «Nagelneu», dans l’enceinte du célèbre Cabaret Voltaire. Evidemment, j’aurais pu m’informer un peu en amont sur la représentation, ce que je n’ai pas fait.

Et subitement, me voici au centre d’un cauchemar délirant, dans lequel je me retrouve, enveloppé dans du plastique, assis sur un canapé à côté d’une Hollandaise pendant qu’une femme arrogante raconte des trucs de dingue dans le micro, qu’un mec me crache du vernis à ongles sur les doigts à travers une paille en plastique et que quelqu’un déguisé en «Hello Kitty» se frotte contre moi sur de la musique classique.

Art ou pas, cette expérience est à la fois si humiliante, voire écœurante, que j’ai du mal à la décrire, sachant que ça vient de quelqu’un qui adore regarder des soi-disant célébrités manger des testicules de kangourou! Tout ce que je veux, c’est rentrer chez moi.

Un coup dans le cou de l’Oracle

Avant de jeter l’éponge pour de bon et de retourner m’asseoir devant mon poste de télé, je veux bien donner sa chance au prochain spectacle intitulé «Ask the Oracle» qui figure au programme. Toujours en état de choc et un peu nerveux et tendu, je pénètre dans le cabanon en bois dans lequel m’attend «la voyante».

Je suis trop gros et de mauvaise humeur pour rester confiné dans de petits espaces surchauffés à cause de la chaleur humaine. En revanche, ça ne me dérange pas plus que cela de me retrouver dans ce minuscule endroit et de me faire crier dessus par une étrangère, recouverte de paillettes rouges qui me donne une tape (étonnamment forte) dans le cou.

Contrairement à l’horrible «nail art», je me sens bizarrement presque à l’aise ici. J’ai presque envie de dire libéré et plein d’entrain, d’une certaine manière. Pendant un bref instant, je songe même à mettre fin à ma psychothérapie et à me mettre à fréquenter régulièrement ces dames de l’Oracle.

Bienvenue, insignifiance!

Je suis tellement speed que je suis plus que prêt pour l’exposition solo «Hello Useless – for W. and friends» du comédien Benny Claessens. Ce qui commence comme un spectacle classique de stand-up se transforme peu à peu en un étrange mélange de médiocrités, qui, malgré leur banalité, me brisent le cœur en même temps qu’elles m’épanouissent.

Qui eût cru qu’un gros Belge, vêtu d’une robe bleue applaudissant avec ses couilles, dansant sur des bruits de diarrhée insupportables, poussant la chansonnette sur des titres de Björk et rampant pendant cinq minutes sur scène, nu comme un ver, au rythme d’un escargot, puisse m’anéantir de la sorte sur le plan émotionnel?

Dès la sortie du théâtre, en larmes pour avoir ri aux éclats, je dois avouer que pour de tels instants, je suis toujours prêt à renoncer à une émission de téléréalité, aussi passionnante soit-elle.


Écris un commentaire

6 Commentaires

Kat il y a 12 jours
Les pauvres!!!!!! D’art?!?!?
2
0
Réponse
Astrid M il y a 12 jours
Pourquoi quand je vois ce genre de spectacle je pense immédiatement à ça?
7
1
Réponse
Patrick Lévy. il y a 12 jours
Je ne partage pas avec Mark Zuckerberg de Facebook, il a tout, moi, rien; il n'a qu'à retourner dans son île.
0
3
Réponse
Hakira il y a 13 jours
Et aprés, toute cette magnifique societé de bien-pensant et de specimen s'horifie qu'a la vue de la tournure que prend l'humanité ont n'a que 1 seule envie.....le sucide pour ne pas faire partie de cette "espece"......
3
0
Réponse
Pourquoi les conquêtes nombreuses sont taboues?

Pourquoi les conquêtes nombreuses sont taboues?

Pour ou contre s'embrasser en public?

Pour ou contre s'embrasser en public?

Il cuisine tous les repas du «Seigneur des Anneaux»

Il cuisine tous les repas du «Seigneur des Anneaux»

Montre-nous ta métamorphose!

Montre-nous ta métamorphose!