Les poursuites sont l’antichambre de l’enfer

Qui ne règle pas ses factures aura, tôt ou tard, affaire à l’Office des poursuites. On a enquêté pour savoir ce que cela signifiait concrètement et comment tu pouvais te défaire au plus vite de ta réputation de mauvais payeur.

Personne n’aime le faire et pourtant tout le monde est contraint de payer ses factures. Qui refuse de s’y soumettre verra, tôt ou tard, un courrier de l’Office des poursuites tomber dans sa boîte aux lettres. C’est là que les rappels d’impayés prennent un goût assez amer. Les poursuites que nos parents nous ont toujours décrites comme l’horreur absolue sont alors engagées. En 2015, près de trois millions de rappels de paiements ont été émis en Suisse, comme nous le confie l’Office fédéral de la statistique.

Rien n’arrête un préposé de l’Office des poursuites

Si, autrefois, on venait te saisir le téléviseur, le lave-linge et la chaise design dans ton appartement, la procédure est bien différente aujourd’hui. Gerhard Kuhn, de l’Office des poursuites de Bâle, nous explique: «Aujourd’hui, ça n’a, la plupart du temps, plus de sens de saisir les biens mobiliers du foyer, car la recette des enchères couvre à peine les frais. Toute personne qui ignore l’ordre de paiement et qui ne le conteste pas se verra un jour saisie de son salaire.» L’Office calcule le montant minimum dont tu as besoin pour vivre. Le reste est alors versé sur le compte du créancier, que tu le veuilles ou non.

La part saisissable du salaire te sera prélevée pendant une année au plus. Si, après cette période, tu as toujours des dettes, le créancier peut prolonger la saisie pendant une année supplémentaire. Après cela, il devra introduire une nouvelle demande de poursuites.

La moitié des poursuites se soldent par des exécutions de saisies. De manière générale, les dettes vont de quelques centaines à quelques milliers de francs, comme nous le confirme M. Kuhn. «La plupart des personnes ont des retards de paiement auprès de la caisse maladie, des impôts ou des factures de téléphone. Pour les personnes qui ne suivent pas leurs finances et qui ne peuvent pas équilibrer leur budget à la fin du mois, cela devient très vite un cercle vicieux.»

Les frais s’accumulent

Toute personne qui ne paie pas son assurance maladie reçoit un avis de poursuites avec le troisième avertissement. Ce n’est qu’à partir de là que la caisse maladie s’adresse à l’administration chargée de t’envoyer un ordre de paiement que tu devras honorer dans un délai de vingt jours. Tu ne pourras pas ignorer ce courrier. De plus, à chaque rappel de l’Office, des frais supplémentaires viendront s’ajouter à la facture, ce qui ne fera qu’empirer ton cas.

Après avoir reçu l’ordre de paiement, tu as trois possibilités. Tu peux procéder au paiement de tes dettes ou contester l’ordre de paiement dans un délai de dix jours après la réception du courrier et prouver devant le tribunal que tu n’es pas insolvable. Si tu ne fais rien, la police viendra forcément frapper à ta porte et, dans le pire des cas, tu te verras saisi(e) de l’intégralité de ton salaire.

Il est plus facile de s’endetter de nos jours

Même si on les réprouve un peu moins qu’il y a trente ans, on ne devrait néanmoins pas prendre les poursuites à la légère. «Ce qui faisait si peur à nos parents, c’était les ragots dans le village. A l’époque, on connaissait encore le préposé dans la commune. Aujourd’hui, on vit davantage dans l’anonymat, de sorte que la pression sociale est moindre», affirme M. Kuhn. Par conséquent, les poursuites restent secrètes.

Mais quiconque a fait l’objet de poursuites dans sa vie continue d’en subir les conséquences. Car pour prétendre à un logement, il faut souvent présenter un extrait du registre des poursuites. S’il y figure que tu n’honores pas tes factures, tu n’as plus qu’à rester chez tes parents. Et sache qu’une telle mention figure au registre pour une durée de cinq ans. Et cela peut aller jusqu’à vingt ans pour un acte de défaut de biens!

Mais là encore, il y a une solution. La personne endettée peut s’adresser à son créancier pour qu’il fasse retirer la poursuite qui figure sur l’extrait du registre des poursuites. Il faut savoir que toutes les entreprises n’acceptent pas de tels arrangements. C’est la raison pour laquelle il faut mieux y réfléchir à deux, voire à trois fois avant de renoncer au paiement d’une facture.


Écris un commentaire

29 Commentaires

Nico il y a 13 jours
c'est pourtant simple, on ne dépense pas plus que ce que l'on gagne ! Et tant pis si on ne peut pas faire le malin devant ses amis avec le dernier smartphone ou autre...
3
3
Réponse
Réponse du il y a 13 jours
Les assurances, les impôts, les loyers, vous connaissez ?
5
0
Réponse
Douleur il y a 14 jours
J'y suis en enfer. Depuis près de 20 ans. Jamais lâchée par les poursuites que Mon ex-mari m'a laissées en quittant la Suisse. Pas de pension alimentaire , pas possible de le faire poursuivr à l'étranger (en Europe), j'ai élevé mes enfants et ils vont bien Mais Je suis détruite , malade, sans avenir et vivant au jour le jour. Arrive un moment où les poursuites devraient cesser, Quand des sommes si importantes sont dues et que La personne poursuivie en est à vouloir en finir avec la vie
13
1
Réponse
Réponse du Vous pouveg avoir hi te il y a 14 jours
Exact! C est surtout la maniere qu ils ont de voua parler comme a des chie avev ton accusatwur comme ai c etaot volontaires et ils adirent exercer ce genre de pression er se sentir superieurs! Des petites m.. qui poussent les gens au suicide!
1
2
Réponse
Les tatouages et piercings qui virent au cauchemar

Les tatouages et piercings qui virent au cauchemar

Cette drag-queen n’a que 8 ans!

Cette drag-queen n’a que 8 ans!

Il installe des prises de courant dans les aéroports

Il installe des prises de courant dans les aéroports

Le CBD m’a gâché le plaisir de la fumette

Le CBD m’a gâché le plaisir de la fumette