Il ne photographie que les défauts physiques

Un jeune Espagnol veut redéfinir le terme «normal». Pour cela, il photographie des mannequins hors du commun avec des défauts physiques ou des particularités extrêmes abhorrées par la société.

Francesc Planes, de Valence, a tout juste 22 ans et réalise désormais son rêve. En tant que photographe indépendant, il travaille à la fois pour diverses marques de mode dans toute l’Europe et sur ses projets très personnels. Ses photos sont colorées, sincères, simples et ont pourtant toujours une touche unique, un côté plus profond.

«J’ai toujours voulu capter les choses qui m’entourent et m’impressionnent. J’avais un besoin viscéral d’exprimer ma créativité. J’ai fini par m’acheter un appareil photo jetable dans le petit magasin au coin de la rue et j’ai commencé à prendre des photos à tout va, raconte l’artiste à propos de ses débuts. Mon amour pour la photo était né.»

Appel à la presse et au public

Après avoir terminé avec brio ses études en communication visuelle, il a commencé à travailler à son propre compte. Qu’il s’agisse de missions commerciales pour de grands magazines et de grandes marques ou de ses propres projets, auxquels il s’attaque avec beaucoup d’émotion, Francesc Planes se donne toujours à 100% dans ce qu’il entreprend et est reconnaissant pour tout ce qui s’offre à lui.

«Je suis très heureux de ce qui m’arrive en ce moment. J’avais de super clients célèbres et ma plus grande production qui s’appelle Normal est bien accueillie par le public et la presse», affirme fièrement le sympathique jeune homme.

La beauté est personnelle

Normal est une série de photos sur lesquelles on voit des corps, des personnes et des comportements, loin de la définition sociale du mot «normal», la nudité à l’état brut, inesthétique, de la graisse corporelle, des cicatrices, des tatouages, des taches de rousseur et de naissance.

«Il est important pour moi de ressentir quelque chose, que les gens m’influencent de manière positive et que je puisse en retirer quelque chose sur le plan émotionnel, explique Francesc. Chacun est libre de déterminer ce qui beau ou normal.»

Pour trouver des mannequins pour le projet, il a non seulement cherché dans son cercle d’amis et sur internet, mais aussi dans la rue, de manière très ciblée. Il avoue que cela n’a pas toujours été facile. Néanmoins, les gens qui sont plus tard devenus ses modèles étaient heureux et fiers de faire partie de cette aventure, même s’ils devaient se dévêtir.

Des mannequins fiers, un artiste heureux

«C’était très important pour moi de les photographier dans l’état le plus pur et le plus naturel possible. Sans vêtements ni accessoires, juste leur corps. Leur moi pur et physique.» Il avoue que bien que tous ces modèles l’aient beaucoup impressionné personnellement, c’est Alba qui lui laissera sans doute le souvenir le plus mémorable. La jeune femme est atteinte de naevus mélanocytaires qui recouvrent sa peau de grains de beauté et de taches sombres poilues.

Malgré son physique hors du commun, Alba sourit franchement et fièrement devant l’objectif, pendant qu’elle expose ouvertement au spectateur les nombreuses taches et les grains de beauté dont est recouvert tout son corps, même la plante des pieds. Pour Alba, c’est le quotidien, pour Alba, c’est tout à fait normal.


Écris un commentaire

10 Commentaires

il y a 5 jours
elle a une jolie tête.. et pour le reste j'ai vu pire en dermato...
2
1
Réponse
nina il y a 6 jours
Est ce plus moche que les zombies au botox et collagène ou les liftings au palan?
3
1
Réponse
Gus il y a 6 jours
Je trouve ça un peu glauque quand même...
6
10
Réponse
Réponse du Junon il y a 5 jours
Pourquoi ?
3
0
Réponse
Besoin d'un porte-pénis ou de toilettes portables?

Besoin d'un porte-pénis ou de toilettes portables?

Les plats les plus ignobles qui existent

Les plats les plus ignobles qui existent

Il crée des personnages pixélisé avec des perles

Il crée des personnages pixélisé avec des perles

«Internet a détruit ma vie»

«Internet a détruit ma vie»