Cela fait dix ans que je ne porte pas de slips

Notre rédacteur n’est pas fan de sous-vêtements. Les températures négatives l’obligent désormais à ressortir son seul boxer du fond de l’armoire pour la première fois depuis bientôt dix ans.

 

La vie est trop courte pour les sports d’endurance et les horribles sous-vêtements. Ou pour les sous-vêtements en général. Je vis selon cette devise depuis une révélation qui m’a ouvert les yeux il y a une dizaine d’années et je ne m’en porte pas plus mal au quotidien.

Pendant plus de la moitié de mon existence sur cette terre, j’ai vécu un mensonge, coincé dans une prison de coton, entravé dans ma liberté et ma joie de vivre. Jusqu’à ce jour historique où j’ai dû courir en vitesse au supermarché du coin avant la fermeture pour faire le plein d’alcool pour le week-end. Plus de slip propre – pas le temps de faire des compromis. Alors, j’ai juste enfilé un pantalon sans rien en-dessous en me disant que personne ne remarquera rien et que ce n’était pas loin, de toute façon.

Renaissance sexy et débauchée

Cela peut paraître dramatique, je le sais bien. Et pourtant, la vérité est que cette petite décision, née par nécessité, a changé ma vie de manière durable. Jamais auparavant je ne m’étais senti aussi libre et décontracté que dans ces premiers instants sans slip. Au sentiment manifeste de liberté, qui ne nécessite probablement pas d’explication supplémentaire, est venue s’ajouter une espèce de débauche sexy.

Je n’irais pas jusqu’à dire que mes nouvelles sensations m’avaient mis dans un état d’excitation chronique. C’est plutôt que, pour la première fois en dehors d’un contexte sexuel, je prenais conscience que j’étais en possession d’un ensemble fonctionnel de parties génitales masculines. C’était comme une seconde naissance!

Une libération

J’entends déjà les critiques effarés scandant d’un air réprobateur «pervers» ou «pauvre type» (quoi que ça veuille dire) et «manque d’hygiène». Cependant, comme je ne ressens pas le besoin de m’exhiber en public et que je lave régulièrement mes vêtements et mes parties intimes, je ne peux pas accepter de tels arguments.

Etant donné que je ne porte généralement que des pantalons de coton et, en principe, pas de jeans, j’évite non seulement les points de frottement et de pression désagréables, mais aussi de me coincer le prépuce ou les bourses dans la fermeture éclair. De plus, selon certaines études, le fait de laisse pendouiller tout cela améliorerait même la qualité des spermatozoïdes.

Quand le pénis se rétracte

A l’heure actuelle, je possède encore deux paires de boxers de secours, que je ne sors que pour des occasions particulières, notamment pour voyager en avion (en cas de contrôle, si je devais être amené à devoir retirer mon pantalon, je voudrais éviter de présenter mon meilleur atout à tous les membres de la sécurité) ou en cas de températures glaciales (comme ces jours-ci). Heureusement, je ne prends pas souvent l’avion et le froid glacial qui fait que le pénis se rétracte devrait cesser bientôt.

Et toi? Quelle est ta position sur la question de la liberté sous la ceinture? Es-tu un grand défenseur de valeurs établies et de la sécurité réconfortante sous ton jeans? Ou préfères-tu aussi tout laisser pendouiller au gré de tes envies dans «l’équipe Freeballing»? On est impatients de lire tes commentaires!


Écris un commentaire

55 Commentaires

Nik ta race ... il y a 3 Mois
Toi 10 ans, l’autre 15 ans ... vous 2, vous êtes le symbole de la saleté ... vous devez avoir honte ...
0
2
Réponse
il y a 4 Mois
Les Freeballers ont leur hymne:
7
0
Réponse
Tête de pioche il y a 4 Mois
T'es battu tête de noeud, moi cela fait 15 ans.
0
0
Réponse
nina il y a 4 Mois
La vanne des mecs "la derniere goutte est pour le slip" ne marche plus.. Là elle est pour le pantalon, et suivant ce que vous mettez, elle(s) se voit devant... ça fait assorti à la trace de pneu derriere, remarquez.. 😃
20
3
Réponse
La bonne musique excuse-t-elle les violences domestiques?

La bonne musique excuse-t-elle les violences domestiques?

«Barbie est bien plus efficace qu’un thérapeute»

«Barbie est bien plus efficace qu’un thérapeute»

Devine pour quoi cette femme fait de la pub

Devine pour quoi cette femme fait de la pub

«Même les visages purulents sont beaux»

«Même les visages purulents sont beaux»