Mon père a utilisé Tinder à ma place

T’as déjà laissé tes parents te conseiller dans ta vie amoureuse? Notre rédactrice a poussé plus loin et a laissé son père chercher un prétendant pour elle.

Afin de trouver le grand amour et d’élargir mes horizons, j’ai déjà pas mal travaillé sur moi-même, en essayant le speed-dating, par exemple. J’ai mis le destin de ma vie amoureuse entre les mains de mes amis: spécialement dans celles de mes collègues ayant des relations sérieuses et qui s’amusent à tapoter sur mon profile Tinder avec les meilleures intentions du monde. Pourtant, jusqu’ici, toutes les tentatives se sont traduites par des échecs.

La semaine dernière, j’ai donc décidé de passer à la vitesse supérieure et j’ai laissé mon profile Tinder entre les mains de mon père. Dans l’espoir que, peut-être, il pêchera un jeune prince charmant, drôle, blond, stylé de plus d’1.75m. À part ça je ne suis pas du tout exigeante. Je vous jure.

«Il ne vit pas en Suisse? Laisse tomber.»

Donc, quand je m’assoie sur le sofa en expliquant patiemment à mon père comment fonctionne l’application, mon cœur se met à battre plus fort que d’habitude. Parce que je sais très bien avec quel genre d’homme mon père aimerait me voir devant l’autel – malheureusement je ne suis pas emballée par le style du sud avec les yeux sombres et l’accent chantant.

À ma grande surprise, il ne me force pas à me tourner vers les hispaniques ou les italiens. En fait, il a perdu l’espoir de me caser avec le match parfait. Ses débuts hésitants se sont soudain transformés en la folie Tinder. Au lieu de regarder toutes les photos et les profils de ces messieurs, il les fait tous défilé du côté droit – car personne n’est assez bien. Même pas les méditerranéens. «De la grimpe? Beaucoup trop dangereux!», «Il ne vit pas en Suisse? Laisse tomber.», «Photos torse-nu? C’est has-been», «Oh mon dieu, non, on dirait ton ex.»

Adieu mon bellâtre

Mon nouveau cupidon Tinder bombarde mes aspirants potentiels avec tout un tas de commentaires, comme s’il avait fait ça toute sa vie. Et je ne sais pas trop si je trouve ça drôle ou si je devrais rapidement le débarrasser de mon téléphone avant qu’il ne ruine des histoires d’amour potentielles.

Parce que, pendant que papa découvre l’univers de Tinder et n’arrive plus à décrocher son pouce de l’écran, il a aussi malheureusement balayé quelques hommes auxquels je me serais volontiers intéressée. Malgré mes commentaires du genre «Attend, tu pourrais l’apprécier», il les balaie rapidement hors de l’écran. La possibilité qu’une véritable histoire d’amour puisse en découler lui semble bien trop improbable.

Papa dans la folie Tinder

Dans un élan de désespoir, je lui donne dix nouveaux essais pour me sortir de la solitude. Trois, deux, un… Je lui retire le téléphone des mains. Sa réponse: «Quoi, c’est déjà fini?»

Conclusion: zéro match. Je n’inviterai probablement personnes aux réjouissances familiales si mon père n’allège pas ses critères. Après tout, je suis assez mature pour ne pas avoir besoin d’un contrôle protecteur comme fardeau supplémentaire. Mais je t’aime quand même, papa.


Écris un commentaire

18 Commentaires

il y a 2 Mois
Vouloir trouver le grand amour dans la foire à la saucisse qu'est tinder, c'est faire preuve d'un bien bel optimisme....
8
1
Réponse
Suzon il y a 2 Mois
Apprends déjà à être heureuse seule et à ne pas écouter tous ceux qui t'affirment que le but de la vie, c'est d'être en couple. Tu rencontreras la bonne personne (ou les bonnes personnes) quand tu les cherchera le moins et quand tu seras prête.
8
1
Réponse
Ton prince charmant il y a 2 Mois
Ne désespère pas, ton prince charmant existe bel et bien. Je mesure 1.80m, suis blond, et j'viendrai te chercher avec mon beau cheval blanc. On ira galoper avec et découvrir des paysages nouveaux. À très bientôt.
1
5
Réponse
Réponse du il y a 2 Mois
Le prince charmant n'existe pas
5
0
Réponse
La baby-sitter qui voulait tuer un petit garçon

La baby-sitter qui voulait tuer un petit garçon

Ce festival est interdit aux hommes

Ce festival est interdit aux hommes

Une série presque trop réaliste sur l’anorexie

Une série presque trop réaliste sur l’anorexie

Le premier artiste de «mèmes» au monde

Le premier artiste de «mèmes» au monde