Toi, la belle et délicate Oktoberfest

L’Oktoberfest a enfin pris fin. Armés d’estomacs solides et d’un appareil photo, on a parcouru les abysses de cet événement pour le plaisir de vos yeux.

Brancards, vomis, pisse et poucettes abandonnées… Cette année encore, la fameuse Oktoberfest a frappé fort. Le fameux «Lederhose» porté par les adeptes de la bière est, de loin, l’objet le plus inoffensif de ce festival culte. Parmi les saucisses blanches et l’alcool se cache une partie bien plus obscure de l’existence humaine.

Armés de notre appareil photo et d’estomacs solides, on s’est aventurés dans les recoins les plus sombres du festival pour vous présenter l’autre face de cet événement. Tu trouveras dans le diaporama ci-dessus le genre d’images qui nous hantent depuis notre petite escapade.


Écris un commentaire

14 Commentaires

Max il y a 16 jours
Parce que les fêtes de Genève, c'est mieux ?
2
0
Réponse
Pousse-7 il y a 18 jours
Poucettes ??? abandonnées...
4
1
Réponse
Réponse du Astrid M il y a 17 jours
les poucettes sont des menottes russes qui bloquent les pouces ensembles... ici c'est des poussettes...
8
1
Réponse
Réponse du Gretel il y a 17 jours
oui, la petite soeur de Tom Pouce...
2
2
Réponse
Quand un robot américain défie un japonais

Quand un robot américain défie un japonais

L'interview décalée du duo Ofenbach

L'interview décalée du duo Ofenbach

«Ma première fois était un viol»

«Ma première fois était un viol»

Ils sont des milliers à aimer ça

Ils sont des milliers à aimer ça