Du yoga «heavy métal» pour les purs et durs

Le yoga «heavy métal» allie les riffs de guitare hard rock aux techniques de méditation orientales. Notre rédactrice a suivi un cours.

Jusqu’à il y a peu, le yoga était pour moi synonyme d’étirements et d’exercices de respiration profonde. Rien de révolutionnaire. Avec tous les futurs influenceurs et pseudo-ésotériques, qui ne pourraient pas passer une journée sans yoga et méditation, cela me dépasse. Pas étonnant que je n’ai jamais personnellement voulu faire un essai sur le tapis.

Mais vendredi dernier, j’ai décidé de me lancer en prenant part au cours de Suzy Krauer. Cela fait plus de 20 ans qu’elle pratique le yoga qu’elle enseigne depuis plus d’une décennie et dont elle dirige un cours un peu spécial depuis un an. En effet, les postures de yoga traditionnelles telles que celles du cadavre ou de l’enfant - que Suzy prend en même temps que les participants - sont accompagnées de métal tonitruant. J’aime. Oublie la musique relaxante du spa – dans le cours de la yogi de 43 ans, ce sont des riffs de guitare hard rock qui dominent la pièce. Bienvenue au yoga façon «heavy métal».

La musique méditative fait place à du Amon Amarth

Je me trouve dans le studio Suburb Yoga, à proximité de la gare de Zurich Oerlikon et m’essaie pour la première fois à la discipline. A part la salle remplie de gens habillés en noir, le reste n’a rien à voir avec ce à quoi je m’attendais. En fait, la pièce est éclairée et ne se trouve pas dans une cave sombre, comme je me l’étais imaginé.

Suzy, également vêtue de noir, se trouve tout devant, devant un mur bariolé. La séance d’une heure commence et le son retentit. Je reconnais quelques morceaux dont ceux d’Amon Amarth, Pantera, Metallica. Suzy m’explique que pour choisir les morceaux pour le yoga, elle suit son inspiration. «J’ai récemment eu l’occasion de rencontrer les gars de Metallica. Il était donc hors de question que je ne passe pas du Metallica dans la séance d’aujourd’hui.»

Cornes du diable et poings levés

Je passe les cinq premières minutes à regretter de ne pas avoir mieux attaché mes cheveux. Il y a quelques années, je faisais du crossfit six fois par semaine. Je ne m’attendais pas à transpirer en faisant du yoga, pensant que c’était plus du stretching qu’un «vrai sport». Une fois que mes cheveux collent à la nuque tellement je transpire, je me dis qu’il est temps de se débarrasser du cliché selon lequel le «yoga n’est pas un sport».

Bien que du heavy métal tonitruant sort des enceintes, Suzy suit tout de même une méthode de yoga traditionnelle en incluant quelques petites touches de métal. Pour la posture du «chien tête en bas», elle nous demande de grogner et de grommeler, pour celle du cobra, on tape les mains sur le tapis dans le rythme. On prend la posture du guerrier en faisant des cornes de diable, ainsi que toutes les autres postures qui nous permettent de serrer les poings en levant l’index et l’auriculaire.

Les fans de métal et de hard en sont dingues

Un inconvénient du yoga «heavy métal», c’est que les débutants comme moi ont plus de mal à se concentrer. Certes, la musique est plus lente en fonction des postures, mais elle déconcentre tout de même, par moments. Mais le côté positif du yoga «heavy métal» vient clairement anéantir le côté négatif. Et avec des riffs de guitare plus hard, on prend tout simplement beaucoup plus de plaisir à faire du yoga. C’est aussi la raison pour laquelle les cours de Suzy sont souvent complets. «Les métalleux purs et durs viennent pour la musique et parce qu’ils ont toujours eu envie d’essayer le yoga», explique Suzy. «Tous les autres types de yoga sont trop «ésotériques» pour eux, alors ils viennent dans mon cours.»

Vers la fin, je n’en peux plus. Mais peu à peu, je commence à comprendre l’engouement autour du yoga. Je suis épuisée physiquement, mais mentalement, je me sens, d’une certaine manière, plus éveillée qu’auparavant, plus sereine et vraiment détendue. Est-ce que ce sont là les bienfaits dont parlent les yogis? Je suppose. Une chose est sûre: Ce n’est sans doute pas la dernière fois que je fais du (heavy métal) yoga.


Écris un commentaire

1 Commentaire

Astrid M il y a 2 Mois
Euhhhh.... mais c'est completement con! J'aime bien le yoga et le métal mais il ne me viendrait jamais l'idée de mélanger les deux.. C'est un peu comme faire une meringue double creme avec une fondue à la place de la creme double...
9
4
Réponse
Les squatteurs: parasites ou héros?

Les squatteurs: parasites ou héros?

Voici ce que Facebook pourrait savoir de toi

Voici ce que Facebook pourrait savoir de toi

video
Pourquoi boit-elle l'urine fraîche de son chien?

Pourquoi boit-elle l'urine fraîche de son chien?

Pourquoi on mange les pires kebabs en festival

Pourquoi on mange les pires kebabs en festival