Ils achètent des «like» au centre commercial

Le chemin pour devenir un influenceur à succès et une célébrité sur Instagram vient d’être facilité. En Russie, on trouve désormais des distributeurs automatiques de «like» et d’abonnés, et ce pour un prix dérisoire.

En Russie, il n’y a visiblement plus rien de sacré. Le Kremlin est réputé pour les manipulations en tout genre. Mais, alors que la supposée ingérence dans les élections américaines domine les informations, le pays s’attelle déjà au prochain scandale de manipulation. Cette fois-ci, cela ne touche pas la «tête du monde libre», mais les simples citoyens, et en plein cœur ! Au «cœur Instagram», là où ça fait vraiment mal.

Il y a quelques jours, la photo d’un distributeur automatique dans un centre commercial russe a fait son apparition sur Twitter. Le distributeur appartient à la famille de robots capables d’imprimer tes photos à partir de Facebook ou d’Instagram. Mais il sait faire encore bien plus, à savoir t’aider à acquérir la célébrité numérique.

Un «like» pour un centime à peine

Pour l’équivalent d’à peine 85 centimes, le distributeur active son réseau de zombies et attribue 100 «like» à l’une de tes photos sur Instagram. Pour le même nombre d’abonnés, il faudra débourser le double. Sincèrement, comparé à d’autres offres sur la Toile, le prix est plutôt correct.

L’utilisateur de Twitter vsonkin a testé les machines juste avant qu’elles ne fassent le tour des réseaux sociaux. Son verdict: elles fonctionnent assez bien. En à peine une minute, il a été inondé de «like», comme s’il avait posté la photo d’un joli postérieur nu. Ce qui est en adéquation avec la comparaison, car la plupart des «like» venaient de jeunes Brésiliens à demi nus.

On trouve aussi des distributeurs en Allemagne

Les distributeurs automatiques de «like» et les photomatons sont fabriqués par la société Snatap. Selon le fabricant, il y aurait vingt appareils en Russie et également quelques machines en Allemagne, en Pologne et en République tchèque.

Le seul hic: à en croire les publicités de la société, il serait possible que ton compte envoie du spam pour le compte de la société après ton achat d’amis. Mais cela serait insignifiant pour beaucoup d’utilisateurs. «Ces machines sont assez appréciées en Russie», écrit bubbleplayTV sur Reddit. Ben ouais: autres pays, autres coutumes.

Presque présidentiel

Pour ceux que ça intéresse de devenir célèbre sur Instagram sans acheter de «like», on a parlé avec Ona, experte en mannequinat Insta autoproclamée, qui se consacre à la célébrité sur les réseaux sociaux. Le spoiler: des seins et des fesses. Et si ça ne fonctionne pas, tu peux toujours t’acheter quelques abonnés. Il paraît que c’est ce que fait Trump. Tu serais alors en excellente compagnie.


Écris un commentaire
Elle troque sa virginité contre un iPhone

Elle troque sa virginité contre un iPhone

«T’es un résidu de poulpe ménopausé»

«T’es un résidu de poulpe ménopausé»

La baby-sitter qui voulait tuer un petit garçon

La baby-sitter qui voulait tuer un petit garçon

Ce festival est interdit aux hommes

Ce festival est interdit aux hommes