Du fast-food cuit dans le lave-linge

Un étudiant israélien a révolutionné les plats préparés. Au lieu de les réchauffer, on va bientôt pouvoir les jeter dans le lave-linge et les laisser mijoter avec nos chaussettes puantes et nos sous-vêtements sales.

La cuisson sous vide désigne la méthode selon laquelle les aliments sont cuits lentement dans un contenant fermé pour rester bien juteux. Bon, ça y est, on a fini de sortir notre science.

Vous vous demandez sans doute pourquoi on s’intéresse subitement à l’art culinaire? Eh bien parce qu’Iftach Gazit nous facilite un peu la vie avec sa nouvelle idée de cuisine! L’étudiant israélien a développé des plats préparés qu’on peut jeter dans le lave-linge avec nos chaussettes de sport souillées et nos T-shirts tachés de sauce tomate pour ensuite les déguster.

Des menus gastronomiques sortis d’un sac en plastique

Les sachets imperméables «Sous La Vie» ne contiennent pas des nouilles bas de gamme, mais des «légumes sélectionnés avec soin, marinés dans de l’huile d’olive et du sel à l’ail» ou encore du «saumon à la sauce teriyaki». Pas mal pour des plats pour lesquels on n’a même pas à lever le petit doigt. Pour le menu steak à 58°C, Gazit préconise le cycle de lavage synthétique long. En revanche, pour les légumes, le programme court pour coton suffit, précise-t-il sur son site internet. Les instructions pour la cuisson et les données nécessaires à ceux qui comptent les calories sont cousues sur les sachets à l’instar des instructions de lavage sur les étiquettes de nos vêtements.

Pas pour les cuisiniers hipsters, mais plutôt pour les sans-abri

L’idée du fast-food tiré du lave-linge n’est cependant pas de commercialiser un produit pour les hipsters écolos. Le projet de l’étudiant en design émane plutôt d’une volonté de répondre à un besoin social. «Je voulais avant tout venir en aide aux sans-abri dans les villes, afin qu’ils puissent se préparer à manger eux-mêmes», raconte Gazit. Et comme ils passent beaucoup de temps dans les laveries automatiques ouvertes 24h/24, notamment aux Etats-Unis, le concept de fast-food sorti du lave-linge semble tout trouvé.

Gazit a d’abord testé son idée avec un plastique contenant des pâtes et des haricots. L’étudiant de Tel-Aviv dit: «Ce n’était pas une très bonne idée.» Mais, depuis lors, il a continué à peaufiner ses plats et a finalement abouti à des variations comestibles.

Malheureusement, ces plats préparés pour le lave-linge ne sont, pour l’instant, pas commercialisés. Cela dit, on espère bientôt pouvoir jeter notre linge sale dans la machine et concocter en même temps un repas parfaitement cuit.


 


Écris un commentaire

4 Commentaires

Astrid M il y a 6 Mois
ce dont je suis sure en tout cas, c'est que les SDF n'ont pas les moyens de se faire une lessive pour cuire leurs aliments..
5
0
Réponse
Asyrid M il y a 6 Mois
l'enfer est pavé de bonne intentions.. vu que je lave tout mon linge à 30 degrés, je vais manger quoi? du taboulé? et au niveau hygiene, vu qu'un sac plastique n'est pas toujours entièrement étanche et qu' effectivement il faut cuire la viande au minimum à 65 degrés et les légumes à 80 à cause des microbes, je ne suis pas sur que ce soit l'idée du siecle.. il y a des limites à la radinerie..
5
0
Réponse
Freddy K il y a 6 Mois
mouarf... il est recommandé de cuire la viande à 65° minimum pour éviter la prolifération microbienne... à 59° on fait du bouillon de culture... remarquez, c'est une solution pour résoudre le problème des sans-abris.... finale..... c'est moyen quand même....
7
0
Réponse
Carandache il y a 6 Mois
Ben ké...t'as vu ta mine ?
2
2
Réponse
Le premier artiste de «mèmes» au monde

Le premier artiste de «mèmes» au monde

Des hommes utilisés comme objets sexuels

Des hommes utilisés comme objets sexuels

Les longs poils de nez sont enfin à la mode!

Les longs poils de nez sont enfin à la mode!

Ça c'est ce qu'on appelle du «Food Porn»!

Ça c'est ce qu'on appelle du «Food Porn»!