Ces photos qui nous donnent des cauchemars

L’art. Des choses intéressantes, innovantes, émouvantes. L’art peut être ennuyeux ou insignifiant. Mais tout cela ne s’applique absolument pas aux œuvres du duo d’artistes «Meatwreck». Leurs photos sont grotesques, dérangeantes, écœurantes.

Quand on regarde les images plus qu’étranges du duo d’artistes Mitra Saboury et Derek Paul Boyle de Los Angeles, on se sent bizarre et on a la chair de poule. Quand on visite leur compte Instagram «Meatwreck», on a l’impression d’être spectateur d’un accident horrible: on n’a pas envie de regarder, mais on n’arrive pas à détourner les yeux.

Leurs photos combinent des objets qui n’ont rien à faire ensemble, qui viennent de mondes opposés. En les regardant, les pensées se bousculent dans nos têtes: «C’est quoi ça ?», «Beurk, c’est dégoûtant!», «Ils sont complétement malades ou quoi ?»

La cire forme une bougie dans une oreille humaine

Une tranche de jambon qui sert de masque facial, une femme qui se lave les cheveux avec des frites et du ketchup, un fer à repasser qui glisse sur une planche faite de viande hachée, de la cire qui forme une bougie dans une oreille humaine, voilà quelques exemples des photos des deux artistes.

Nous, on ne se pose qu’une seule question: est-ce de l’art ou est-ce bon pour la poubelle? «J’ai l’impression que les gens vont trop vite du propre vers le sale», explique Derek Boyle dans une interview. «Nous devrions nous demander plus souvent ce qui est le contraire de bon – et de mauvais». Il continue: «Les gens ne réfléchissent pas assez à leurs habitudes. Nous interrogeons ce que personne n’interroge plus.»

L’art pour l’art

Ces réponses plutôt confuses ne nous aident pas des masses. Mais bon, comme l’illustre si bien l’expression française «L’art pour l’art», l’art se suffit à lui-même et ces photos suffisent pour que nos estomacs aient envie de se séparer de leurs contenus.

Si tu veux être encore plus dégoûté, alors regarde une des vidéos de Mitra Saboury. L’artiste a suivi des études de sciences neurologiques. Avec son amour de l’art qui dérange, cela produit des œuvres qui donnent envie de s’enfuir en courant, comme la vidéo «Get Out of Here» (Sors de là). C’est encore pire que «Dr. Pimple Popper». Mais n’oublie pas: celui qui vomit nettoie.

Get Out of Here from Mitra Saboury on Vimeo.


Écris un commentaire

42 Commentaires

Lucien il y a 10 Mois
Je n'ai pas compris... =_=
6
0
Réponse
Astrid M il y a 10 Mois
la seule chose qui fait peur dans cette histoire est qu'on nous impose ces purinages comme le summum de l'art...
12
0
Réponse
Poli de carrotte il y a 10 Mois
moi je vais faire comme Titeuf garder mes boulettes de nez et faire des colliers, alors boulette-cheveu-boulette-poil de cul etc... et je vendrais ca au marché à Plainpalais.
11
1
Réponse
Réponse du ... Moi il y a 9 Mois
j'adoooore ton commentaire !👍🏻 Ca me fait trop marrer ! C'est tellement ca en plus
3
0
Réponse
Le syndrome de Tourette n'arrête pas cet ado

Le syndrome de Tourette n'arrête pas cet ado

«Rick & Morty» a évidemment sa version porno

«Rick & Morty» a évidemment sa version porno

Elle troque sa virginité contre un iPhone

Elle troque sa virginité contre un iPhone

«T’es un résidu de poulpe ménopausé»

«T’es un résidu de poulpe ménopausé»