«Je ne suis pas Hitler!»

Le jeu de société «Secret Hitler» est vraiment drôle et la meilleure excuse pour traiter tes amis de fascistes.

Quand tu regardes régulièrement les infos, tu penses aussi sans doute que le monde part à la dérive. Etant donné qu’on ne peut pas reconditionner et réexpédier la Terre accompagnée du message «Sur internet, elle avait l’air bien, mais en réalité, elle ne me plaît pas», il faut se confronter tant bien que mal aux affaires du monde, même si c’est dur. A l’ère de Trump et d’Erdogan, certains s’échappent dans des mondes imaginaires où vivent des loups-garous et des princesses, par le biais de séries ou de jeux. D’autres font face à l’affreuse réalité portant une raie et une petite moustache et pour ces personnes, on a découvert le jeu parfait.

«Secret Hitler», c’est «Les loups-garous de Thiercelieux» pour ceux qui préfèrent se battre avec des dictateurs plutôt que de traîner dans un monde imaginaire de Petit Chaperon rouge. En fait, tu remportes la partie de la même manière qu’en jouant au jeu des loups-garous, à «Mafia» ou que lors de la première rencontre avec la famille ultraconservatrice de ton bien-aimé, en prétendant être quelqu’un d’autre.

Le reflet de la politique actuelle

Quand tu joues à ce jeu avec tes amis, voici, à peu de chose près, ce qui se produit: après quelques tactiques stratégiques, tu poignardes tes adversaires dans le dos, tu les insultes en les traitant de fascistes et tu essaies d’avoir la conscience tranquille en criant régulièrement: «Je ne suis pas Hitler, bande d’idiots!» Vous voyez, le jeu reflète parfaitement l’image de la politique actuelle.

La seule chose qui distingue «Secret Hitler» d’une session parlementaire ordinaire, c’est que l’un des joueurs de la partie est effectivement Hitler. Lors de ma toute première partie, j’ai eu la chance de jouer le rôle du Führer. En dépit du bon sens, je dois avouer qu’être nazi, c’est amusant, du moins dans ce jeu.

Politiquement incorrect

Comme on ne veut pas vous ennuyer avec les règles du jeu, regardez plutôt la vidéo géniale ci-dessous avec le héros geek, Wil Wheaton (Star Trek, The Big Bang Theory). C’est avec son charme étrange que ce féru de jeux de société vous donne en quelques mots de parfaites explications sur la manière de jouer à «Secret Hitler».

Le jeu a en partie été lancé par Max Temkin, concepteur de «Cards Against Humanity». Si tu t’attends à du politiquement correct ou si tu penses qu’on ne peut pas rire de Hitler ou des nazis, désolé, mec, mais tu ferais peut-être quand même mieux de te retrancher à nouveau dans un monde imaginaire et de jouer 24 heures d’affilée à «Magic: l’assemblée».

Gratuit, à assembler soi-même

Si, par contre, tu passes de toute façon ton temps à insulter tes amis et si tu deviens tout émotif en jouant à «Risk», «Munchkin» ou à «Colons de Catane», le jeu serait un hit pour toi! Mais c’est logique, quelque part, puisque «hit» est l’abréviation de «Hitler», comme dirait notre artiste préféré, Marc-Uwe Kling. D’accord, on arrête.

«Secret Hitler» a été financé via Kickstarter et sa version officielle n’est, pour l’instant, disponible sur commande qu’aux Etats-Unis. Mais les concepteurs du jeu ont mis gratuitement en ligne une version imprimable des cartes pleines de style. Avec une paire de ciseaux et une bonne demi-heure de ton temps, tu pourras bricoler ton propre «Secret Hitler», sans dépenser un sou. Avec un peu de talent et de recherche sur Google, tu trouveras aussi les cartes secrètes «Secret Trump» à confectionner toi-même.


Écris un commentaire
Il installe des prises de courant dans les aéroports

Il installe des prises de courant dans les aéroports

Le CBD m’a gâché le plaisir de la fumette

Le CBD m’a gâché le plaisir de la fumette

Elles inventent une paille intelligente contre le viol

Elles inventent une paille intelligente contre le viol

Cette jeune femme renonce totalement au rasoir

Cette jeune femme renonce totalement au rasoir