Instagram lit tes messages privés

Elles ressemblent à des hiéroglyphes cryptiques et personne n’a envie de les lire: les conditions d’utilisation. Un avocat nous explique que nous ferions pourtant mieux.

Quand nous sortons notre iPhone de la poche et que nous lançons l’application avec le petit fantôme, nous pensons aux filtres et aux captures d’écran. Mais ce à quoi nous pensons certainement moins, c’est que Snapchat a le droit d’utiliser publiquement nos photos et vidéos, de les modifier et aussi d’en tirer des bénéfices, même si nous gardons les droits de propriété.

Tu trouves ça moche ? Tu as donné ton accord pourtant – quand tu as accepté les conditions générales sans en avoir lu un seul mot. Soyons honnêtes: personne n’a le temps de lire les quelques 15 à 20 pages de conditions d’utilisation et d’en décoder le charabia. Comme la plupart d’entre nous n’ont pas suivi sept semestres de droit, nous avons demandé à l’avocat Maître Roman Jedele de nous aider à déchiffrer les conditions générales de Snapchat et d’Instagram. Comme ça, nous saurons au moins sous quelles conditions nous vendons nos âmes.

Snapchat sait à qui tu envoies tes photos

Pour commencer, si tu as moins de 13 ans, tu n’as pas le droit d’utiliser Snapchat. Ensuite, comme nous l’explique Maître Jedele, Snapchat a le droit d’utiliser et de publier toutes tes données – même ta voix et ton nom. En fait, à chaque fois que tu cliques sur «accepter», tu signes un contrat. «Quand on pense qu’une partie du contrat est particulièrement importante, alors il faut chercher ce paragraphe dans les conditions générales et le lire», affirme le juriste. C’est le minimum à faire – même si on survole tout le reste.

A qui envoies-tu le plus de messages? A quel moment? Fais-tu des captures d’écran? Snapchat a le droit d’enregistrer et d’analyser toutes ces informations. Si tu autorise Snapchat à accéder au carnet d’adresses de ton portable, alors l’appli peut comparer les numéros enregistrés avec ceux de ses utilisateurs. Si ces derniers ont enregistré ton numéro dans leurs carnets d’adresses, alors Snapchat peut leur envoyer des informations te concernant. Quelles informations exactement, les conditions générales ne le précisent pas. Quand les conditions d’utilisation changent, tu n’es pas forcement mis au courant. «Il arrive que les conditions générales changent et que cette information soit uniquement diffusée sur la page web.»

Instagram peut bloquer ton compte à tout moment, sans raison

Si tu penses qu’il suffit de passer sur Instagram, tu vas être amèrement déçu. Certaines des conditions générales d’Instagram sont encore plus strictes. Notre application de photo préférée peut, par exemple, bloquer ton compte et t’enlever ton nom d’utilisateur, sans avoir à fournir la moindre explication. Et même si l’appli confirme que tes photos t’appartiennent, ils peuvent, tout comme Snapchat, quand même les modifier, les publier et les vendre. «Instagram insiste d’ailleurs sur le fait que tu ne toucheras pas un cent, si tes photos étaient vendues», nous informe Maître Jedele.

Instagram espionne également ta vie privée. L’appli a le droit d’enregistrer tes données personnelles, de les utiliser et de les transférer à d’autres entreprises. Ton nom, ta date de naissance, ton adresse email, ton école, ta ville, tes photos, ton numéro de téléphone, tes «j’aime» et tes «je n’aime pas», où tu habites, où tu vas, qui sont tes amis, ta fréquence d’utilisation d’Instagram – toutes les informations personnelles que l’application réussit à trouver. Instagram a même le droit de lire tes messages privés.

Nous ne sommes peut-être déjà tout proche du monde dystopique de «1984» de Georges Orwell, où l’état policier, qui peut tout surveiller et tout contrôler, est plus près que nous voulons bien nous l’avouer. Mais honnêtement, la prochaine fois que nous accepterons des conditions générales, penserons nous vraiment aux mises en garde de Maître Jedele? En tout cas, nous devrions. 


Écris un commentaire

3 Commentaires

Astrid M il y a 3 Mois
arf! ce n'est que la partie émergée de l'iceberg... prenez quelques minutes pour aller voir sur la configuration de votre natel ce que les apps ont le droit de faire sur votre profil.. albtraum...
5
0
Réponse
Gis il y a 3 Mois
Ça me fera toujours penser à l'épisode de South Park, quand kyle acceptait les conditions de Apple sans les lire et qu'il a finit dans une sorte d'expérience
20
1
Réponse
Réponse du Astrid M il y a 3 Mois
southpark.. totalement trash mais toujours très proche de la réalité..
13
0
Réponse
Genève, c’est pas le paradis!

Genève, c’est pas le paradis!

À 24 ans, elle assume sa mastectomie

À 24 ans, elle assume sa mastectomie

«Il manque le fist-fucking, pourrais-tu…?!»

«Il manque le fist-fucking, pourrais-tu…?!»

Hypnose: atteindre l'orgasme sans se toucher

Hypnose: atteindre l'orgasme sans se toucher