Les start-up refourguent leur merde avec ces phrases

Le savais-tu? Il existe un générateur de charabia pseudo intellectuel pour faire croire au monde que tu es un petit génie dans ton domaine.

 «Added value, downpricing ou brand polish?» Je n’ai pas la moindre idée de ce que cela peut signifier, mais ça sonne bien. Tout comme bien d’autres choses que l’on peut entendre dans des discours types de start-up.

Il y a des phrases qui se transforment aisément en argumentaire éclair (ah!), mais, à y regarder d’un peu plus près, on se rend compte qu’il s’agit en fait de charabia. De pures absurdités ayant comme seul objectif de te donner le sentiment que tu as affaire à des gens incroyablement originaux. On trouve désormais ce genre de phrases en masse. Tout ce dont on a besoin, c’est du Corporate Gibberish Generator.

Les investisseurs vont t’adorer

On entre simplement le nom de son entreprise dans le générateur de charabia pour qu’il recrache instantanément des phrases dignes de provenir directement de la Silicon Valley. «Notre feature set est inégalé dans le monde de l’industrie et, en matière de Total Quality Management, nous avons un rôle de précurseur», dit le générateur à propos de Tilllate.

Evidemment, l’objectif de l’inventeur Andrew Davison n’est pas d’aider effectivement les start-up. Avec son outil, il veut juste découvrir les formules les plus dénuées de contenu des nouveaux venus dans les affaires. Car il en est effectivement ainsi: si tu envisages de céder un jour ta petite entreprise à Google, il te faut, d’une part, une vision, d’autre part, préserver ton souffle pour faire face, des heures durant, à tout ce baratin commercial. C’est comme ça. Davison a probablement aussi dû passer par là, par le passé. Désormais, il laisse s’exprimer sa haine à travers le générateur satirique.

Essaie un peu pour voir. En apprenant l’une ou l’autre phrase par cœur, toi aussi, tu auras l’air d’un étudiant en gestion d’entreprise. Alors, prends-en bonne note et ressors avec désinvolture l’une de ces phrases types au prochain événement.


Écris un commentaire

6 Commentaires

Astrid M il y a 2 Mois
La bible du management des start up est "la méthode de management Dogbert"... Le but n'est pas d'avoir une entreprise viable, mais un produit financier à haut potentiel de retour sur investissement négociable en bourse permettant par sa revente de générer une forte plus value, du moins tant que la start up fait illusion.. Exemple: les subprimes de Goldman Sach en 2006-2008... Ou la dette grecque...
4
0
Réponse
tripy il y a 2 Mois
il y a 20 ans, ça s'appelait le pipotron (lepipotron point com). Ca a pas vraiment changé.
5
1
Réponse
Réponse du Astrid M il y a 2 Mois
Les termes ont juste évolués...
1
0
Réponse
il y a 2 Mois
cette entreprise ne fabrique que de l'excellence
0
3
Réponse
video
Il casse des verres avec sa voix

Il casse des verres avec sa voix

video
Serait-ce le défi le plus débile de tous les temps?

Serait-ce le défi le plus débile de tous les temps?

Voici les curiosités Netflix de 2017

Voici les curiosités Netflix de 2017

video
«La presse people ment sur ma vie»

«La presse people ment sur ma vie»