Un film donne la parole à des ados suicidaires

«Not Alone» donne la parole aux adolescents souffrant de dépression, s’adonnant à l’automutilation ou ayant déjà fait des tentatives de suicide.

D’après le «New York Times», la deuxième cause de mortalité la plus courante après les accidents de la route chez les jeunes Américains est le suicide. En Europe, la dépression, les comportements d’automutilation et subséquemment le suicide ou les tentatives de suicide sont un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur et dont on parle de plus en plus souvent.

Il y a quelques années, la jeune Américaine Jacqueline Monetta a perdu sa meilleure amie qui venait de perdre son combat contre la dépression et avait renoncé à la vie en mettant fin à ses jours. Quand, en l’espace de quelques mois, cinq autres ados de son entourage ont eu recours au suicide comme unique sortie de secours, Jacqueline a décidé qu’il était temps de changer quelque chose.

Des victimes prennent la parole

«Après des semaines d’incompréhension, de tristesse et de colère, je n’en pouvais plus. J’avais besoin de trouver des réponses et je savais que je n’étais pas la seule», raconte la courageuse jeune femme. Elle part alors à la rencontre de psychologues, de médecins, de travailleurs sociaux, s’informe sur la dépression et sur la manière de venir en aide à des personnes aux tendances suicidaires.

Mais Jacqueline ne voulait pas s’arrêter en si bon chemin. Elle souhaitait mettre un visage et une voix sur ces adolescents. Pour que d’autres sachent qu’on peut toujours sortir du gouffre, quand bien même il est profond. Elle tourne donc le documentaire «Not Alone», disponible sur Netflix depuis quelques jours.

Angoisses, automutilation, avenir

Dans son documentaire, des jeunes de l’entourage de Jacqueline prennent la parole. Des garçons et des filles de son école, de son quartier, de son cercle d’amis. Tous ces gens, les uns plus différents que les autres, souffrent et ont souffert de dépressions et ont tous connu ce stade où ils ont voulu mettre fin à leurs jours.

C’est en toute sincérité, objectivité et quiétude que les ados parlent de leur quotidien, de leurs angoisses, de leurs rêves et de leurs souhaits et de la manière dont ils ont voulu se convaincre de leur propre existence en s’infligeant des scarifications, des brûlures et autres douleurs, ainsi que de leurs plans, plus ou moins concrets, d’en finir.

Des discussions d’égal à égal

Avec des mots impressionnants, ils tentent de décrire comment ils ont vécu leur dépression. Parmi les témoignages, on peut lire: «C’est comme si tu étais en train de te noyer alors que tout le monde autour de toi semble respirer tout à fait normalement» ou encore: «Tu es debout devant une fenêtre ouverte, dehors il y a la tempête, tu te prends la pluie et le vent en pleine face. Mais tu n’arrives pas à fermer la fenêtre.»

Avec «Not Alone», Jacqueline Monetta a réalisé un film important qui traite de ce sujet délicat sans prétention et maintient un certain équilibre en évitant de donner une image trop romanesque et embellie de la dépression et du suicide en faisant trop dans le pathos et en évitant de créer une trop grande distance avec des analyses scientifiques sans fin.

 

Not Alone — Trailer from Not Alone Documentary on Vimeo.

Toi non plus, tu n’es pas seul(e)! Si tu as besoin de parler à quelqu’un, appelle le numéro gratuit 147 pour obtenir des conseils et une aide confidentielle. L’appel ne figurera pas sur la facture téléphonique de tes parents! Tu peux aussi composer le 143 pour joindre La Main tendue 24h/24.


Écris un commentaire
Le pape veut-il interdire internet?

Le pape veut-il interdire internet?

video
Pourquoi cette femme balance ses excréments?

Pourquoi cette femme balance ses excréments?

video
Probablement le film le plus brutal de l’année

Probablement le film le plus brutal de l’année

«Elle m'a envoyé un texto avant de se tuer»

«Elle m'a envoyé un texto avant de se tuer»