Pas d’espionnage en ligne avant le premier rencard

Espionner son partenaire en ligne avant le premier rendez-vous fait désormais partie de tout le tintouin autour des rencontres. On essaie de se persuader que ça fait partie des préparatifs. Notre rédactrice trouve cela idiot.

De nos jours, toute personne qui a un rendez-vous galant ne peut s’empêcher d’espionner son potentiel futur mec ou sa bien-aimée en ligne. Il faut bien avouer que grâce à Facebook et à Instagram, c’est devenu chose facile de se renseigner sur presque chaque particularité de notre rendez-vous sans jamais l’avoir vu en vrai.

Préférences littéraires, goûts musicaux, amis, comportement en soirée, cocktails préférés: les réseaux sociaux rendent publics presque tous les instants de la vie de l’autre, là où les petits génies de l’espionnage vont encore plus loin, ce qui est tragique, quelque part. Beaucoup d’entre nous brûlent d’envie de récupérer la moindre information en ligne disponible sur la personne avec laquelle on a rendez-vous. Ça peut être une photo sur Instagram datant de deux ans auparavant sur le profil du copain de la petite-cousine. Vous trouvez ça fou? Ben ouais.

L’enthousiasme s’évanouit avant même le premier rendez-vous

Peut-on m’expliquer pourquoi on veut déjà tout savoir sur la personne avec laquelle on a rendez-vous pour aller prendre un café ou boire une bière? Le Sherlock Holmes qui se cache en nous ne serait-il pas en train de gâcher tout le plaisir à jouer de manière excessive au détective? Au lieu d’apprendre à connaître la personne normalement, on le fait par le biais de l’ordinateur ou du téléphone portable et on enlève ainsi tout suspense au rendez-vous. L’enthousiasme s’évanouit avant même que le premier «Salut» timide ne soit prononcé.

La montée d’adrénaline avant le premier regard et le battement de cœur jusque dans les chaussettes laissent plutôt place à une forme d’amusement. Parce qu’on a déjà prononcé un jugement hâtif sur son partenaire à l’issue de la séance d’espionnage.

Parce qu’on croit savoir, avant même que la conversation ne démarre, que notre interlocuteur(trice) ne nous convient pas en raison de son obsession pour le fitness, de sa collection de montres de frimeur ou de l’application massive de maquillage. Et enfin, parce que c’est carrément chiant d’écouter les histoires qu’on connaît déjà pour avoir passé une heure à espionner l’autre en ligne.

Je ne veux rien savoir des réseaux sociaux

Vous pouvez me trouver vieux jeu, mais je préfère raconter en personne ma première expérience dévastatrice à la vodka-Redbull, faire part de mes ambitions professionnelles et décrire mes projets de voyage à la personne assise en face de moi. Peut-être justement parce que j’ai connu une période où mon obsession excessive pour l’espionnage en ligne m’a poussée à reléguer plus d’un partenaire au dernier rang. Une photo dans une voiture sportive de plouc me donnait la nausée. «Non, je n’ai surtout pas envie de faire sa connaissance» étaient les seules pensées qui me traversaient l’esprit. Avec du recul, je sais aujourd’hui que j’ai jugé de manière trop précipitée.

C’est la raison pour laquelle je tends à ne pas cataloguer tout de suite mon rendez-vous comme ennuyeux en raison de son penchant pour les soirées télé, confortablement installé dans le canapé ou de mettre une croix dessus à cause de son contact intempestif avec de bonnes amies. Pour être honnête, ce serait assez idiot de faire cela avant d’avoir fait sa connaissance en tête à tête. Comment je fais? Je ne veux rien savoir du profil de mon rendez-vous sur les réseaux sociaux.


Écris un commentaire

4 Commentaires

il y a 4 Mois
Déjà quand on voit sur Facebook, que la moitié des profils sont soit faux ou avec pleins de mensonges... . Pour ma part je ne cherche pas. Si un jour je dois rencontrer une amie, le destin me donnera cette occasion.
6
0
Réponse
Jean-Boule il y a 4 Mois
Tellement vrai. C'est pour ça que j'ai laissé tomber Tinder et tout les sites de rencontres en général
10
1
Réponse
Delph il y a 4 Mois
Voilà pourquoi il vaut mieux ne pas trop attendre avant de rencontrer la personne qui nous plait en vrai. Pour ma part pas de Facebook donc pas ce problème 😊
15
1
Réponse
Spy vs spy il y a 4 Mois
Et quand on n'est pas sur les réseaux sociaux? Hein? Haha!!
13
0
Réponse
Elle troque sa virginité contre un iPhone

Elle troque sa virginité contre un iPhone

«T’es un résidu de poulpe ménopausé»

«T’es un résidu de poulpe ménopausé»

La baby-sitter qui voulait tuer un petit garçon

La baby-sitter qui voulait tuer un petit garçon

Ce festival est interdit aux hommes

Ce festival est interdit aux hommes