Quand Noël en famille vire au désastre

Noël est la fête de l’amour. Mais c’est aussi la fête des disputes familiales inutiles. Notre rédacteur trouve qu’au lieu d’y prendre part, il faudrait une fois regarder cela comme une émission de télé-réalité privée.

Noël. Enfin une raison pour claquer de l’argent de manière déraisonnable et acheter des trucs inutiles. Bon d’accord, ce n’est peut-être pas une raison, mais tout de même une bonne excuse. Mais je suis sans doute le seul à aimer Noël, surtout dans ma famille. Cette fête chrétienne révèle les pires côtés de la personnalité de mes proches et, chaque année, on peut s’attendre à ce qu’au moins une personne finisse en pleurs et qu’une autre rentre plus tôt que prévu chez elle parce qu’elle s’est sentie humiliée. Et moi, j’adore ça! C’est mieux que n’importe quel épisode des Kardashian!

Maintenir le niveau avec de la liqueur aux œufs

Je vous entends d’ici vous écrier: «C’est normal! Ça arrive dans toutes les bonnes familles.» Mais permettez-moi de rétorquer: «Vous ne connaissez pas ma smala!» Pendant que moi, je m’enthousiasme à disposer élégamment les cadeaux (évidemment emballés avec amour et décorés de rubans joliment assortis) sous le sapin richement décoré, ma mère est déjà en train de se bourrer la gueule au cognac aux œufs:

«Plus jamais! Plus jamais, ça, je te le garantis! Pourquoi c’est toujours à moi d’organiser cette foutue fête? Ils ont qu’à nous inviter une fois, ces parasites!»

– Maman, tata Hannelore organise toujours la fête d’été, et en p…

– La fête d’été? La fête d’été?! Laisse-moi rire.

–  … et en plus, c’est nous qui avons la plus grande maison.

 

Sa haine envers la famille pique-assiette est grande. Mais jamais assez pour se priver du plaisir de frimer avec son intérieur impeccable, de montrer la maison astiquée jusque dans les moindres recoins et de l’expression faciale envieuse de ses frères et sœurs quand ces derniers découvrent le dernier cri en matière d’écran plat, qui, chaque année, est un peu plus grand et plus cher et qui occupe quasiment tout le pan de mur de la face sud du salon.

Mesures éducatives importantes

Pendant que maman, déjà légèrement éméchée, attend que ses invités détestés, qu’elle accueillera plus tard avec un sourire radieux et pour lesquels elle s’est levée aux aurores pour préparer toute la nourriture, se pointent, mon père est assis dans la chambre à coucher et essaie de faire son nœud de cravate. Sauf qu’il n’y arrive pas puisque c’est toujours sa femme qui le fait d’habitude.

Il va finir par capituler et faire son entrée sans cravate. Mais d’ici là, tata Hannelore et oncle Mario auront évidemment fait leur entrée en scène et seront convaincus du fait que mon père a un problème de drogue à cause de sa tenue négligée. Sauf que mon père n’a pas de problème de drogue. C’est juste qu’il ne peut et ne veut pas nouer une cravate.

Encore avant que le reste de la tribu n’ait fait son apparition, ma mère atteint le summum avec la liqueur aux œufs et reproche à sa sœur, fraîchement divorcée, de mal élever Herbert, le cavalier king charles spaniel pour lequel son ex-mari et elle se livrent, encore à ce jour, à une lutte acharnée et sordide quant au droit de garde. Selon ma mère, elle ferait mieux de prendre exemple sur elle, certes ses enfants sont des idiots, mais sont loin d’être aussi gâtés et fainéants. Et, soi-disant, on ne sentirait pas aussi mauvais. Merci, maman.

L’eau-de-vie de prune d’oncle Mario et Hitler

Plus les heures passent, plus l’ambiance passive-agressive qui règne dans la pièce perd en passivité et le drame arrive tout doucement à son apogée. Après avoir posé les fondations au cours du repas à six plats, on laisse désormais de côté la liqueur aux œufs pour passer à quelque chose de plus fort. Le whisky, la vodka et l’eau-de-vie d’oncle Mario transforment toutes les personnes présentes (sauf mon père, mon frère et moi – on s’abstient pour des raisons tactiques) en véritables bêtes féroces. Si l’alcool montre vraiment le vrai visage d’une personne, alors je dois sans doute faire partie de la descendance secrète d’Hitler, de Mussolini et de Staline.

Calomnies et injures fusent maintenant à travers le salon, décoré de façon festive et où flotte une douce musique de Noël. «Douce nuit, sainte nuit…», chante le chœur de Vienne avec ardeur, alors que ma cousine apprend par d’hystériques pleurnicheuses qu’elle aurait été adoptée et, pire encore, qu’elle serait «bête comme une cruche» de ne rien avoir remarqué jusqu’ici. N’importe quel aveugle verrait qu’elle a «un tout autre teint». En ce qui concerne la connerie, elle tiendrait cependant de sa mère. Ce serait dans le sang. Bon, et maintenant?

Un carton plein, finalement

Par ailleurs, on apprend que tata Hannelore a fait de la chirurgie esthétique pour se faire enlever les rides des yeux, que ma mère a une relation homosexuelle avec la voisine et qu’Herbert (le chien mal élevé) serait borderline, bipolaire et accro aux médicaments. Et enfin, c’est à mon tour! Mon homosexualité ne serait due qu’à mon excès de poids qui m’empêcherait de trouver une compagne. Et ça n’étonnerait évidemment personne si j’avais déjà le sida. Après tout, Elton John l’aurait importé des Etats-Unis.

Je m’excuse deux secondes en prétendant devoir passer un rapide coup de fil à Elton pour lui dire qu’il s’est fait démasquer et pars aux toilettes. La soirée est un vrai succès! Malheureusement, pendant ma courte pause-pipi, je rate le grand final au cours duquel mon frère se prend un verre de champagne à la figure. Sans champagne à l’intérieur, juste le verre. Si ça ne laissera pas de marque au visage, le sang, lui, marque en tout cas bien la nappe blanche. Le réveillon de Noël chez nous? Une fois de plus, un carton plein.


Tilllate Shop

Tu connais déjà notre shop? On a rassemblé les meilleurs produits des boutiques en ligne juste pour toi. Bonne navigation et bon shopping!

 

diashow image

RABAIS  SPÉCIAL POUR LES PROCHAINS JOURS

Jusqu'au 2 janvier on t’offre 10% de réduction sur tous les produits du shop. Utilise simplement ce code:

TILLLATE-10


Écris un commentaire

3 Commentaires

Anne Schluß il y a 25 jours
Tous les Autrichiens ne sont pas comme ça... il y a bien pire...
10
0
Réponse
Astrid M il y a 25 jours
Ben nous reprends là le fameux "Famille, je vous hais!" d'andré Gide.
14
0
Réponse
il y a 25 jours
c'est sympa les noels en Autriche... 😃
22
0
Réponse
video
Les mariages bon marché sont les meilleurs

Les mariages bon marché sont les meilleurs

video
Deviens le partenaire commercial de Drake

Deviens le partenaire commercial de Drake

Une entreprise recherche un spécialiste en nuggets

Une entreprise recherche un spécialiste en nuggets

Coucher sous contrat grâce à une app

Coucher sous contrat grâce à une app