Comment devenir millionnaire

«Profites-en» semble être le leitmotiv d’une bonne partie de notre génération, surtout financièrement parlant. Pouvons-nous quand même devenir millionnaire ? Nous avons posé la question à un expert.

La nouvelle année vient de commencer, et avec elle la période des résolutions. Si, si, on vous assure. Regardez autour de vous, vous verrez plein de gens essayer désespérément de suivre leurs bonnes résolutions de la nouvelle année. Votre voisin qui va à la salle de sport tous les soirs, la collègue qui avale smoothie après smoothie. Ce n’est pas une preuve, ça?

Nous disions donc, nous voici en plein boom des résolutions. L’une d’elle est d’économiser. C’est du moins ce que montre une récente étude du Credit Suisse, qui a analysé le comportement de consommation de plus de mille jeunes de 16 à 25 ans. S’ils recevaient 10 000 francs en cadeau par exemple, la majorité des interrogés les placeraient immédiatement sur un compte épargne, pour avoir une réserve en cas de coup dur.

L’étude montre également que la plupart des jeunes souhaiterait être riche plus tard. Un souhait qui peut être assez difficile à réaliser, notre génération vivant souvent de stage en stage, d’apprentissage en apprentissage. Comment faire alors pour gagner de l’argent et surtout en mettre de côté? La vidéo «Become a millionaire by 65» essaie de nous faire croire que c’est possible.

Leurs tuyaux ne nous convainquent pas vraiment, nous préférons demander conseil à un expert en finances, Andreas Akerman, de la VZ Banque de Dépôt à Zurich. Parlons business.

La première question à poser est: Quel est mon but, pourquoi veux-je économiser? Que ce soit pour vivre comme Leonardo DiCaprio dans «Le Loup de Wall Street», pour voyager ou pour avoir une réserve pour la future famille, l’important c’est d’avoir un but précis. «Quand on sait pourquoi on économise, c’est plus simple», nous explique M. Akerman.

Il est également primordial de savoir où part l’argent que nous gagnons. «Il faut penser en rubriques et suivre une fois très précisément ce que l’on dépense tous les mois pour la nourriture, les impôts, les loisirs et les frais courants. Que reste-t-il après?» Il est en tout cas toujours possible de faire des économies au niveau des sorties – à chacun de savoir s’il accepte de boire une limonade au lieu du dernier cocktail à la mode.

En fait, il existe de nombreux moyens d’économiser: pourquoi payer un abonnement hors de prix dans un club de fitness par exemple - d’autant plus qu’on trouvera très vite des raisons pour ne plus y aller - alors que nous pourrions très bien faire des exercices à la maison? (En prime, on évitera de voir le gars qui soulève 200 kg comme de rien, alors que nous, on est déjà en sueur après avoir monté les trois marches de l’entrée). Et puis, le café qu’on achète tous les matins dans cette chaîne bien connue, il est constitué quasi entièrement de graisse et de sucre, de toute façon. Le billet de dix qu’il nous coûte sera bien mieux dans une tirelire. Mêmes les petites sommes finissent par devenir grandes.

Définir une stratégie de placement

Une fois que l’on a noté noir sur blanc son plan financier, il faut s’occuper du plus important: la stratégie de placement. «Elle dépendra de la raison de l’épargne et sera toujours déterminée individuellement», déclare notre expert. Investir dans des titres peut être une bonne idée, à condition d’en parler avec un spécialiste avant. «Tout dépend du risque que l’on est prêt à prendre, de l’apport personnel que l’on peut investir et des connaissances que l’on possède», spécifie M. Akerman.

Et puis, il y a ce fameux compte épargne, alimenté depuis des années par papa, maman, mamie et les autres, et auquel on n’a encore jamais touché. Il est extrêmement important d’examiner ce placement en détail, insiste l’expert en finance. «Un placement n’est jamais gratuit. Une fois signé, il est rarement remis en question. Mais c’est justement là que l’on devra vérifier qu’il n’existe pas des moyens moins chers et plus intéressants.»

Rester focalisé et discipliné

Tu veux pouvoir entasser les billets jusqu’au plafond, comme Heisenberg dans «Breaking Bad»? Alors, tu dois te concentrer sur ton but. «Rester focalisé et discipliné est indispensable. Une fois que l’on a passé la barre des 100 000, il ne faut pas se laisser séduire par des voitures de luxe ou des vacances cinq étoiles. C’est l’erreur la plus commune, sans aucun doute. Alors, vous arriverez à l’avoir, ce million», insiste Andreas Akermann.

Avec un peu de chance, ces conseils nous inspireront assez pour commencer enfin à alimenter notre tirelire (virtuelle). On vous tiendra au courant. En attendant, si vous voulez savoir si notre génération est plutôt cigale ou fourmi, jetez plutôt un coup d’œil dans notre diaporama.


Écris un commentaire

14 Commentaires

S.Turian il y a 4 Mois
Comment être et rester Millionnaire , expérience vécue être Égoïste , Radin ne pensez cas soit . En résumé j'ai été Millionnaire par héritage et en 7 ans Je suis devenue pauvre et Je suis à l'hospice car j'ai toujours et j'aurais toujours Trop Bon Cœur , quand une personne ( Pas qu'une ) avait besoin d'aide , je répondais toujours présent et j'allais payer les factures et poursuites pour les "autres" sa allais de 5'000 Frs à 20'000 Frs. Je regrette absolument pas d'en être arrivé là où je suis . Je me dis juste dommage que j'ai pas trouvé mon double car la s'est moi qui est besoin d'aide hélas ...
8
6
Réponse
Lucien il y a 4 Mois
Si les millions apportaient le bonheur, ça se saurait ! Tout le matérialisme s'exprime pleinement ! Je suis d'accord qu'avoir suffisamment à manger, un toit où se loger et un petit peu d'argent pour les loisirs permet de contribuer au bonheur, mais les gens qui se contentent de peu et trouvent leur bonheur dans autre chose que les biens matériels sont souvent plus heureux que les millionnaires...
13
2
Réponse
Ecouter les autres, mais pas trop. il y a 4 Mois
s'enrichir en travaillant légalement "pas possible" moi je suis au chômage et je ne suis plus tout jeune mais pas assez pour aller en pré retraite. Sa fait des années que je joue au jeux d'hasard sans rien gagner, les statistiques disent que les probabilités de gagner sont infimes. Je n'en ai cure et j'ai toujours joué peu mais régulièrement. Et alors me direz vous... J'AI GAGNE plus d'un million, ce n'est pas une fortune exagérée mais bon pour un chômeur je vais pas faire la fine bouche. Comme dans Brice de Nice ne pas confondre "vivre ses rêves ou rêver sa vie.
3
4
Réponse
Tim il y a 4 Mois
Ah les banquier recherchent de la liquidité
7
3
Réponse
«Siri me fait bander»

«Siri me fait bander»

Le slime coloré procure des picotements au cerveau

Le slime coloré procure des picotements au cerveau

Lara Croft est désormais gratuite sur ton navigateur

Lara Croft est désormais gratuite sur ton navigateur

Un père terrorise son fils pour quelques clics

Un père terrorise son fils pour quelques clics