Des célibataires désespérés font n'importe quoi pour trouver l’amour

Notre journaliste est célibataire – et ce depuis des années. Pour l’embêter un peu – mais aussi pour la sortir de là –, nous l’avons inscrite à une séance de speed dating - autrement dit, rencontre éclair.

Je suis célibataire et ce depuis trois ans, cinq mois et au moins douze jours. Mais qui va compter jusqu’aux jours? Etant donné que je suis timide, et qu’en club, mes capacités linguistiques baissent au fur et à mesure que mon taux d’alcool augmente, ma vie amoureuse est quasiment inexistante. Mes recherches sur internet n’ont pas eu plus de succès. Pour voir à nouveau les étoiles d’un amour naissant briller dans mes yeux – ou plutôt pour satisfaire leur côté sadique -, mes collègues m’envoient à une séance de rencontre éclair. Imbéciles.

De quoi parle-t-on pendant un rendez-vous?

Le week-end dernier, je me suis donc rendu au PurPur, à Zurich. En entrant, une seule question me traverse l’esprit: où exactement a lieu la rencontre de ces pauvres âmes esseulées et désespérées? Plus que légèrement gênée, j’erre dans le bar, en maudissant mes collègues. Même le barman – à qui je pose la question en chuchotant – ne sait rien. Heureusement, je ne suis pas la seule à chercher, je vois une jeune femme ayant l’air aussi perdue que moi. «Tu viens aussi pour le … tu sais… ?» Elle hoche la tête. J’ai l’impression de faire partie du film «Fight Club». Apparemment, ici aussi, la première règle, c’est de ne pas parler de tusaisdequoijeparle.

Nous finissons par trouver les célibataires à la recherche du grand amour et les rejoignons. Après avoir rempli un formulaire qui demande même mon numéro de téléphone – il faut bien un moyen de contact si on veut se revoir –, je m’installe à une table et m’accroche à mon verre et aux cartes qui me permettront de juger les hommes. «Oui», il est bien ou «non» , dégage. Au fait, on parle de quoi pendant un rendez-vous?

Des ex et des grands-mères

En une demi-heure, je me rends compte qu’aucun sujet n’est tabou. Des ex jusqu’à la grand-mère alcoolique qui est partie en maison de retraite après le décès du grand-père, les hommes en face de moi me racontent toute leur vie. Et moi, je cache mon malaise du mieux que je peux, derrière un sourire forcé. Chaque rencontre dure 7 minutes. Une fois le temps écoulé, l’organisateur fait sonner une cloche. «Terminé, on change.» Nous obéissons.

Numéro Six est vêtu d’une chemise verte et d’un pantalon orange, il s’assoit en face de moi avec une boîte remplie d’idées de discussion. Même s’il était mon genre, la boîte ne l’est certainement pas. Après les présentations, il nous reste six minutes de silence gêné et de regards en coin. Je me sens fantastique. Vraiment fantastique.

Des passe-temps bizarres

Numéro Sept est un jeune homme, le premier à ne pas porter de pantalon coloré. Stefan a 27 ans et semble sympa. Un peu nerveux peut-être, mais qui pourrait lui en vouloir? Pourquoi cela ne donne rien non plus avec lui? Parce qu’après m’avoir demandé mon nom, il enchaîne avec «Tu aimes les trains?». Non, désolée. Les fétichistes ferroviaires, ce n’est pas pour moi. Suivant.

OK, tout le monde est ouvert et curieux. Mais raconter la même chose neuf fois de suite, à des hommes qui sont autant mon genre que Donald Trump, m’agace prodigieusement. Je veux partir d’ici. Maintenant. Après une heure de discussions monotones sur l’Ecole polytechnique et la passion des t-shirts horribles de groupes de musique, la cloche sonne enfin. Je prends mon sac et quitte l’enfer des rencontres.

Sur les cartes, où je dois noter les hommes qui m’ont plu, je marque «non» à coté de tout le monde. Ce n’est pas votre faute les gars, c’est moi. Je vous le jure.  


Écris un commentaire

24 Commentaires

Lucien il y a 9 Mois
Si on arrêtait aussi avec le sacro-saint couple ? Comme si être célibataire signifiait être forcément malheureux !
19
0
Réponse
Réponse du nina il y a 9 Mois
un célibataire vit en couple avec sa main...
11
0
Réponse
Réponse du Lucien il y a 9 Mois
Pourrait-on du coup parler de triolisme puisque nous avons généralement deux mains ? :-D
13
0
Réponse
Réponse du nina il y a 9 Mois
pour une femme oui, mais pour un homme ça dépend de la taille de sa bite.. ou alors il faut etre très souple... amis de la poésie... 😃
9
1
Réponse
«Rick & Morty» a évidemment sa version porno

«Rick & Morty» a évidemment sa version porno

Elle troque sa virginité contre un iPhone

Elle troque sa virginité contre un iPhone

«T’es un résidu de poulpe ménopausé»

«T’es un résidu de poulpe ménopausé»

La baby-sitter qui voulait tuer un petit garçon

La baby-sitter qui voulait tuer un petit garçon