Cracher par terre, c'est dégueulasse!

Certains jeunes ne se gênent pas pour cracher par terre et se moquent de nous donner envie de vomir.

Nous sommes samedi soir, je suis avec une amie dans la file d’attente de notre club préféré. Je regarde autour de moi, mes yeux tombent sur un jeune homme juste devant moi. Pas mal, dis donc. Mais soudain, il fait quelque chose d’absolument dégoûtant: avec un bruit horrible, il fait remonter ses glaires du fond de ses poumons, avant de les cracher par terre, juste devant mes pieds. C’est un miracle que je réussisse à garder le contenu de mon estomac.

Les rues sont remplies de crachats

Ce jeune n’est pas un cas exceptionnel. Nos rues sont remplies de traces de salives. Que ce soit à la gare, à l’arrêt de bus, devant le Starbucks, ou carrément dans certains centres commerciaux, on voit des crachats partout. Des groupes de jeunes changent d’emplacement et laissent derrière eux plus de mucus qu’un troupeau d’escargots.

L’être humain produit de la salive. Notre créateur a placé les glandes salivaires dans la cavité buccale afin de permettre l’évacuation du trop-plein par la bouche. Nous avons donc la possibilité de cracher. La possibilité, pas l’obligation. Apparemment, trop de gens ne connaissent pas la différence entre ces deux mots.

Utiliser la salive pour soigner

Dans l’Antiquité, cracher était quelque chose d’ordinaire qui ne gênait personne. La salive, qui est connue pour avoir des vertus antibactériennes et qui peut également accélérer la cicatrisation, était utilisée pour soigner des blessures. Au XVIIe siècle, la tuberculose changea la donne. Les gens crachaient du sang et contaminaient leurs compatriotes avec les bactéries contenus dans la salive, qui était alors regardée avec peur et dégoût. De nos jours, en voir par terre fait autant plaisir que de voir des crottes de chien ou des tampons usagés.

Les cracheurs sont mal élevés

Il y a plus qu’assez de ces jeunes hommes – et aussi quelques femmes – qui n’arrivent pas à garder leur salive pour eux. Pour Philipp Ramming, psychologue suisse renommé, c’est une question d’éducation. «Ne pas contaminer les autres avec sa salive fait partie de l’éducation. Dans beaucoup de pays, cracher n’est pas aussi mal vu que chez nous. Les gens peinent à s’adapter à notre comportement et ne réalisent pas qu’ils peuvent contaminer les autres avec leur salive.»

Les jeunes montrent leur supériorité en crachant par terre

«Ce qui est frappant, c’est que ce sont surtout les jeunes manquant de confiance qui crachent par terre. Cela leur donne l’impression d’être quelqu’un et peut être catalogué comme comportement dominant. Les jeunes ne font rien d’autre que de marquer leur territoire en fait», considère le spécialiste des enfants et des adolescents.

Mais ils ne crachent pas uniquement pour montrer leur supériorité. Vouloir briser les règles des adultes est une autre raison. «Cracher est un acte de pure provocation, censé énerver la vieille génération. Mais je pense que les parents ne devraient pas tolérer un tel comportement. C’est tout simplement grossier», considère Philipp Ramming.

Je ne peux qu’être d’accord avec lui. J’essaie d’oublier ce qui s’est passé samedi soir. Les seuls qui sont mignons quand ils bavent, ce sont les bébés. Tous les autres, apprenez à avaler votre salive. Merci.


Écris un commentaire

78 Commentaires

homme des champs il y a 4 Mois
dans le même style très classe ceux qui se mouchent sans mouchoir directe dans la mains ou en mode crachoir (je me comprend) de toute façon ceux qui le font on toujours (ou presque) la même dégaine, plus proche du clodo que de l'homme des villes.
0
0
Réponse
Rte il y a 5 Mois
Cracher c'est dégueulasse par contre un chien qui pisse ça va.... trop drôle cette article
2
0
Réponse
Astrid M il y a 5 Mois
en suisse, on a bien inventé le couteau a tout faire, la swatch et la machine a laver le gravier de bord de route, alors le trottoir qui sonne et prend des tofs si on crache dessus est a notre portée..
5
0
Réponse
Arf il y a 5 Mois
Oui c est degue les crachats . Sa apporte des maladies . C est comme le boulot qui nous oblige à bosser malade comme sa on contaminé les autres. Heureusement . Mais personne ce qui me gêne à lausanne c est les mendiants et les dealers
1
4
Réponse
Et si Jésus avait eu un iPhone?

Et si Jésus avait eu un iPhone?

Les films les plus écœurants de l'histoire

Les films les plus écœurants de l'histoire

«Ma manie du shopping m'a coûté ma relation»

«Ma manie du shopping m'a coûté ma relation»

Des céréales qui comblent plus que la faim

Des céréales qui comblent plus que la faim