Le cirque: art ou torture animalière?

Nous avons accompagné Ivan Knie, descendant de la célèbre dynastie du cirque suisse, lors des répétitions dans le cadre de la tournée actuelle, «Formidable». Un entretien sur la vie en tournée, les défenseurs des animaux extrémistes et les filles.

Du haut de ses 16 printemps, Ivan Knie est déjà l’une des grandes stars de la tournée actuelle «Formidable» du Cirque national suisse Knie. Nous l’avons rencontré à Zurich où nous avons eu le privilège d’assister aux répétitions pour le grand spectacle. Ce qui a encore l’air relativement ennuyeux s’avérera, plus tard, être le point culminant de la glamoureuse soirée.

Un enfant du cirque à part entière

Faisant partie de la célèbre dynastie des Knie, il est quasiment né avec le gène du cirque. «J’ai grandi au cirque. J’ai fait ma première représentation à l’âge de 4 ans», raconte fièrement Ivan. À l’époque, il entrait encore en scène avec son grand-père. Cette année et pour la première fois, le talentueux artiste montre ses propres numéros avec huit chevaux.

«Il faut le vouloir. Rien n’est obligatoire. Si la vie de cirque ne vous convient pas, alors il ne faut pas rester ici. Mais dans le cas contraire, il faut le faire à 100%!», dit-il en brisant tous les doutes. La jeune star montante ne voit aucune alternative et affirme: «Je n’y ai jamais songé. J’ai grandi ici et suis un enfant du cirque à part entière. Je ne pense pas faire autre chose un jour.»

Un vrai gentleman

Avec tous les encouragements et l’agitation pendant la tournée, il ne reste que peu de temps pour fréquenter régulièrement l’école. C’est pourquoi les enfants du Cirque Knie ont leur propre école du cirque, dans laquelle on leur dispense un enseignement des matières obligatoires sur le plan juridique. C’est exactement comme dans une école normale, de huit heures du matin à quatre heures et demie de l’après-midi», explique Ivan, mis à part le fait qu’on nous enseigne dans une roulotte, bien sûr.

Lorsqu’on l’interroge sur les filles, le jeune homme sourit malicieusement. «Certaines aiment mon travail au cirque, d’autres non», explique-t-il. C’est tout ce qu’Ivan laisse échapper sur le sujet – un vrai gentleman. De toute façon, ce qu’il préfère au quotidien dans le monde du cirque, c’est voyager: «Voir quelque chose de nouveau tous les jours, découvrir de nouveaux endroits et faire la connaissance de nouvelles personnes, c’est génial», s’enthousiasme Ivan. Et bien sûr, travailler avec ses chevaux, qu’il adore.

Stress, exploitation, torture animalière?

Malgré tout le strass et les paillettes qui entourent le cirque, il ne faut pas pour autant ignorer les côtés négatifs. Les défenseurs des droits des animaux ont toujours protesté contre les conditions de vie contre nature auxquelles sont actuellement exposés plus de 80 animaux du zoo ambulant du Cirque Knie. Le stress, l’exploitation et la torture ne sont que quelques-unes des accusations récurrentes.

«Qu’est-ce que je peux dire à ce sujet? Nos animaux sont considérés comme des membres de la famille et nous les traitons comme tels. On se soucie de leur bien-être 24 heures sur 24. Évidemment, on essaie de montrer ce que l’on fait aux critiques. Mais malheureusement, il y aura toujours des extrémistes qui ne veulent rien entendre», explique Ivan. On remarque que c’est un sujet sensible pour le jeune artiste.

Fais-toi ta propre image!

Selon le passionné de chevaux, la famille Knie serait en contact permanent avec la Protection suisse des animaux avec laquelle elle aurait de bons rapports. Il déchire les défenseurs des animaux «extrémistes» à belles dents. Il attache une très grande importance au fait que les animaux de son cirque ne manquent de rien et au fait que les critiques devraient s’en rendre compte par eux-mêmes avant de monter sur les barricades.

Si tu as envie de te faire ta propre idée, le Cirque Knie sera encore à Zurich jusqu’au 3 juin. Après cela, la tournée les emmène en direction de Wettingen, de Bâle et en Suisse occidentale. Tu trouveras le plan complet de la tournée ici.

 


Écris un commentaire

7 Commentaires

Arm bionique il y a 5 jours
Hello la prod de tillate. Vous pouvez faire un article sur la vidéo ci dessous. Merci
0
0
Réponse
Je ne vais plus voir de cirque avec des animaux depuis très longtemps il y a 10 jours
Quand elles sont adultes, ce sont des femmes pas des filles... Sinon, je pense que les animaux (surtout sauvages) dans les cirques devraient être interdits. Se servir d'eux pour notre amusement, c'est juste horrible !
10
1
Réponse
le peien il y a 10 jours
Vous avez un cirque equestre très connu aussi: le cirque Zingaro. A la limite, ce sont les humains les faires valoirs des chevaux dans ce cirque.
6
3
Réponse
Sam il y a 12 jours
Effectivement il y a 2 ans j'ai amené mon fils au cirque Knie, et les numéros avec les animaux se limitaient aux chevaux, ce qui est déjà un pas en avant (et les performances des autres prestations ne faisaient en rien regretter l'absence de numéros avec animaux). Cependant j'ai aperçu le zoo, et la les conditions de stockage (désolé, mais c'est le terme le plus approprié) des animaux étaient plus que discutables. "Comme des membres de la famille" je doute qu'il enferme ses enfants dans une cage métallique avec un peu de paille toute la journée !
7
3
Réponse
Pourquoi on mange les pires kebabs en festival

Pourquoi on mange les pires kebabs en festival

video
Ce gamin mange des pénis et des oreilles de porc

Ce gamin mange des pénis et des oreilles de porc

Il fabrique du savon à base de graisse humaine

Il fabrique du savon à base de graisse humaine

Un mafieux, ça mange toujours bien
sponsored

Un mafieux, ça mange toujours bien