Est-ce facile de changer de sexe?

A l’avenir, les citoyens portugais auront la possibilité de déterminer eux-mêmes leur sexe officiel. En Suisse, il faut (encore?) passer devant le tribunal.

La semaine dernière, le Parlement portugais a pris une décision historique. A l’avenir, les personnes âgées de plus de 16 ans pourront déterminer elles-mêmes leur sexe officiel. Auparavant, les transgenres devaient être diagnostiqués comme malades mentaux (souffrant de «trouble de l’identité sexuelle») pour que les informations relatives au genre soient modifiées sur les documents officiels. C’est un sacré progrès en matière de droits des transsexuels.

La Suisse est à la traîne

En dehors du Portugal, l’autodétermination du sexe est également reconnue en Argentine, à Malte, en Irlande, au Danemark, en Norvège et en Belgique. En Suisse, en revanche, on est encore à la traîne dans ce domaine. Car, si tu as du mal à t’identifier au sexe indiqué dans le registre d’état civil, il te faudra passer devant le tribunal civil pour le faire modifier.

«Ce n’est évidemment pas une démarche facile pour tout le monde. C’est pourquoi nous essayons de soutenir les personnes dans leurs démarches auprès du tribunal», déclare Henry Hohmann, historien d’art et coprésident du réseau Transgender Network Switzerland (TGNS), qui s’engage en faveur des personnes transgenres sur les plans politique et social. Au mois de mai, un projet du Conseil fédéral doit être envoyé en consultation. La modification du Code civil simplifierait considérablement la procédure de changement d’identité sexuelle qui se limiterait à une demande auprès du bureau de l’état civil.

Pathologisation dangereuse

«Ce serait déjà un grand pas en avant», affirme Hohmann. Selon lui, il serait déjà bien assez moche que les personnes transgenres ne puissent pas décider de leur propre sexe et doivent passer par un psychiatre. Les tribunaux exigent, en effet, une confirmation écrite, mais, selon Hohmann, cela pourrait aussi conduire à une pathologisation des personnes concernées.

En outre, les hommes et femmes transsexuels dépendent également des décisions individuelles des juges pour le changement de leur identité sexuelle. Etant donné qu’il n’existe pas de base légale (une décision du Tribunal fédéral ne fait état que du «caractère irréversible du changement de l’apparence physique» comme nécessaire), les conditions à remplir pour le changement de sexe varient.

L’opération est obsolète pour les tribunaux

En 2017, la Cour européenne des droits de l’homme a statué. Selon elle, ni les opérations ni les traitements hormonaux ou autres mesures de transformation physique n’étaient de rigueur pour changer officiellement d’identité sexuelle. «Les opérations ne sont plus exigées en Suisse, mais il existe encore de rares cas où les tribunaux ont exigé un traitement hormonal, ce qui n’est toutefois plus recevable», affirme Hohmann.

Même s’il devient plus facile de changer officiellement d’identité sexuelle, Transgender Network Switzerland revendique non seulement l’autodétermination du sexe à moyen terme, mais aussi la possibilité d’opter pour un troisième sexe. Car de nombreuses personnes transgenres ne s’identifient ni aux hommes ni aux femmes.

D’après Hohmann, «la situation pour les transgenres en Suisse se serait aussi améliorée grâce à la pression exercée au niveau international». Et peut-être qu’on assistera encore une fois à la même chose. En octobre dernier, la Cour constitutionnelle fédérale allemande a statué en faveur d’un troisième sexe. Suite à cela, des parlementaires suisses ont soumis les propositions correspondantes. Espérons qu’elles porteront leurs fruits.


Écris un commentaire

11 Commentaires

il y a 2 Mois
Fourrez vous ça dans le crane: Vos problèmes existentiels, on s'en fout!
15
3
Réponse
Réponse du il y a 2 Mois
Et pourtant tu es là, à commenter...
3
13
Réponse
dominique il y a 2 Mois
Cela concerne 0,1% de la population, ce qui veut dire que 99,9% des gens ne sont pas concernés.. Alors, à moins de vouloir faire du proselytisme dans un sens ou dans l'autre, il serait souhaitable sous peine de rejet de foutre la paix au 99,9% avec ça, et de laisser les 0,1% vivre leur vie comme bon leur semble, comme l'on fait les Portuguais....
16
0
Réponse
kévin 1er il y a 2 Mois
lol.
4
1
Réponse
Les squatteurs: parasites ou héros?

Les squatteurs: parasites ou héros?

Voici ce que Facebook pourrait savoir de toi

Voici ce que Facebook pourrait savoir de toi

video
Pourquoi boit-elle l'urine fraîche de son chien?

Pourquoi boit-elle l'urine fraîche de son chien?

Pourquoi on mange les pires kebabs en festival

Pourquoi on mange les pires kebabs en festival