Je like plus de 700 photos par jour

La question la plus brûlante de notre génération: comment devenir une célébrité sur Instagram? Notre rédacteur tente de le devenir avec un bot et y arrive plutôt bien.

Facebook, c’est bien pour garder le contact avec mémé ou écrire à ton amour de jeunesse dans un moment d’émotion (c’est-à-dire bourré), parce que tu peux facilement les trouver sans numéro de portable. Snapchat, c’était cool, mais depuis qu’Instagram a copié, sans aucun scrupule, les caractéristiques des stories selon lesquelles les informations disparaissent toutes seules, Insta est le réseau de notre choix et le nombre de followers sur le réseau de photos est le meilleur indicateur de la coolitude d’une personne.

Trop cool pour cela

Petit rajout: évidemment, tu es trop cool pour te préoccuper du nombre de tes followers. On l’est tous, du moins quand quelqu’un pose la question. Mais, le cœur sur la main et l’autre sur le smartphone, avoue que ça t’intéresse quand même.

Comme mon profil Instagram est évidemment extrêmement sexy, intéressant, cool et créatif (après tout, j’ai bien dû dégoter ce job), je devrais en fait avoir des milliers d’abonnés. Je ne sais pas combien de milliers! Or, ce n’est pas le cas. Je sais que c’est idiot, mais comme ça me déprime un peu et que ça me déprime que ça me déprime, il faut trouver une solution.

Le bot doit s’en charger

Ma méthode pour devenir célèbre sur Instagram: un ordinateur doit faire le travail. Si cela était le cas partout, on vivrait depuis longtemps dans une société avec beaucoup moins de jobs de merde et un salaire de base. Avec mon projet, j’ai désormais envie d’apporter ma pierre à l’édifice. Un petit follower pour moi, un grand pas pour l’humanité. Et tout cela, sans dépenser de tune pour obtenir des like.

Dieu merci, il y a déjà quelqu’un qui a fait le travail en amont. Sur Github (où les fanas d’informatique passent leur temps libre), il existe plusieurs bots Instagram qui font le sale travail à ta place de manière automatisée. Ils likent les photos des autres (mais ça ne t’intéresse pas ou ne fait qu’aiguiser ta jalousie), s’abonnent automatiquement et se désabonnent même à nouveau, évidemment seulement après que ceux-ci t’ont suivi.

Bref, tu peux facilement te concentrer pour trouver le filtre parfait pour ta photo du style «oups, maintenant mon portable a pris une photo superosée tout seul avec une luminosité parfaite». Et te mettre en scène toi-même, par la suite. L’algorithme se charge de tout le reste. Et dire qu’il y a 50 ans, des idiots pensaient qu’on aurait des voitures volantes aujourd’hui. Pff, il y a des priorités, putain!

Essai personnel

Alors, c’est parti! J’adapte un bot Instagram du réseau à mes besoins. Il obtient une liste de hashtags, après quoi il scanne les photos à liker et un nombre maximum de photos qu’il doit liker. De plus, il existe une liste d’indésirables sur laquelle je mets quelques tags, avec lesquels je ne souhaite pas être mis en contact: #selfie, #maga, #isis, #hipster, #glutenfree, #motivationalquote. Pour les personnes qu’il doit suivre, je fixe un nombre maximum de 300 followers. D’après moi, un follower de plus a encore son importance pour ces gens-là. Ils ont plus tendance à s’abonner que quelqu’un qui a 5000 followers.

Pour que le bot fasse son travail de manière continue, je le télécharge sur un Raspberry Pi (un micro-ordinateur génial pour 40 francs) et c’est parti! Je suis mon compte sur le smartphone d’un pote. Effectivement, je vois comment il attribue un cœur à une photo toutes les deux minutes et comment il suit un profil toutes les dix minutes. Satisfait, je pars me coucher pour rêver à ma vie en tant qu’influenceur.

Quand je me réveille, le lendemain matin, j’ai des dizaines de cœurs et dix nouveaux followers. Chouette, le plan semble fonctionner. Pour avoir la conscience tranquille, je n’ai pas encore désactivé la fonction «Se désabonner», ce qui a des répercussions massives sur mon feed. Je me réabonne vite fait aux personnes qui postent des photos motivantes. Pendant ce temps, il pleut effectivement des like pour mes photos.

Je me sens comme un être meilleur, pas uniquement en raison de la confirmation, mais aussi parce que mon feed a vite pris des proportions sacrément intéressantes. Bien que je ne parle pas japonais, les photos d’un jeune artiste de noise de Tokyo me fascinent. Je me réabonne au compte du joueur de guitare indien que je comprends tout aussi mal, juste parce qu’il fait des solos de Guns n’ Roses.

100 followers de plus

Une semaine plus tard, j’ai déjà 100 followers de plus. Et je suis 300 personnes de plus. La semaine suivante, je ne gagne que 80 nouveaux followers, mais c’est déjà bien plus que si je postais des selfies ordinaires et minables et des photos de canettes de bière.

Dans mon feed, mes amis se perdent un peu, mais comme j’ai affiné les hashtags du bot, je trouve la plupart des personnes que mon assistant numérique suit OK. De plus, je peux me persuader du fait que les nombreuses personnes étrangères sur mon feed ouvrent ma vision du monde à de nouvelles influences. C’est presque un aussi beau mensonge que celui qui consiste à dire que plus on a d’abonnés, plus on est heureux.


Écris un commentaire

8 Commentaires

Jépainstagam il y a 2 Mois
La célébrités ? Êtres reconnu pas des gens qui ne savent même plus mettre un pied devant l'autre sans sortir leur téléphone, je me demande qui sont les plus cons.
4
0
Réponse
il y a 2 Mois
Rien d autre à faire?
6
2
Réponse
Réponse du Soeur Henriette il y a 2 Mois
Assez désolant que vous ne compreniez le sens de cet article, qui est un témoignage entre de ce qu'on peut vivre, entre nos désirs et nos illusions. Et cela touche une foule de jeunes personnes de la génération actuelle, qui rêvent d'une baguette magique pour être célèbres et aimés : Le logiciel présenté en est une parmi d'autres, que l'auteur(e) a pris en main pour faire partager son expérience avec lucidité, et sagesse dans la conclusion de son récit. Mon commentaire est donc un avis sur l'article, et une réponse à l'intervenant ci-dessus. Je remercie d'auteur(e) de "Je like..." pour ce qu'il/elle apporte, et pense que dans ce domaine il/elle "fait" très bien. En revanche j'ignore ce que la personne à qui je suis censé répondre "fait d'autre"... Collectionner les Likes avec cinq mots fatigués lancés dans une grande case vide ? Un logiciel pourrait-il faire mieux ?..
2
5
Réponse
Réponse du Astrid M il y a 2 Mois
Si vous ne voyez pas ou est le problème là dedans, vous ne le verrez jamais....Faire liker des photos et s'abonner par un bot est tout simplement l'inverse de la relation sociale recherchée.. Si on en arrive à avoir sur instagram principalement des bots qui se likent entre eux, ou est la coolitude recherchée? 😃 Et un simple chat avec lui ou le simple examen de ses photos likées suffit à dévoiler la supercherie..
2
0
Réponse
video
Il casse des verres avec sa voix

Il casse des verres avec sa voix

video
Serait-ce le défi le plus débile de tous les temps?

Serait-ce le défi le plus débile de tous les temps?

Voici les curiosités Netflix de 2017

Voici les curiosités Netflix de 2017

Compilation des gifs préférés de l’année

Compilation des gifs préférés de l’année