L’argent – le plus tabou des tabous

Le fric, le blé, les sous – un des derniers thèmes tabous de notre génération. Nous sommes descendus dans la rue pour demander aux jeunes Suisses l’état de leurs comptes en banque et pourquoi il ne faut pas parler d’argent.

De nos jours, nous parlons ouvertement de tout: pour qui nous votons et pourquoi, avec qui nous couchons et dans quelles positions, ce que nous avons ingurgité durant nos folles nuits du week-end. Nous n’avons quasiment plus de secrets et nous ne savons plus vraiment ce que le mot discrétion veut dire. Rien n’est trop honteux pour en parler, nous disons ce que nous pensons sans aucune gêne. Presque aucun sujet n’est tabou. Presque.

C’est quoi, au juste, le problème?

Contrairement à nos photos de nus – que nous partageons volontiers sur WhatsApp – l’état de nos comptes en banque est un secret aussi bien gardé que la recette de l’appenzeller. Nos parents nous ont appris dès notre plus jeune âge que cela ne se faisait pas de parler de finances, salaires, économies ou héritages, puis d’autres sources nous l’ont confirmé au fur et à mesure des années. Pourquoi il ne faut pas en parler reste par contre un mystère.

Gisela Unterweger est professeure à la Haute Ecole pédagogique de Zurich. Elle a écrit un mémoire sur la gestion de l’argent par la classe moyenne suisse. Elle explique: «En Suisse, il est culturellement mal vu d’exhiber sa fortune. Les cercles à forts revenus ou grosses fortunes ne parlent donc pas ouvertement de leurs finances, pour ne pas générer de jalousies. Les gens ayant moins d’argent ont peut-être honte.»

Regards suspicieux et silence horrifié

Pour vérifier cette théorie, nous décidons de faire une étude sur le terrain. Nous choisissons une rue commerciale chic, les passants sont bien habillés et prêts pour du shopping intense. Ils sont censés nous donner les réponses aux questions que nous nous posons. Est-ce que les jeunes Suisses nous diront combien d’argent ils ont sur leurs comptes? S’ils ne le font pas – pourquoi? Est-ce acceptable de mentir concernant l’argent?

Mettre notre idée en pratique est plus facile à dire qu’à faire. La plupart des personnes que nous arrêtons se sauvent presque en courant quand ils apprennent le sujet de notre interview. En réponse à nos questions indiscrètes et insolentes, nous récoltons surtout des tonnes de regards suspicieux, de rires gênés et de silences horrifiés. Nous finissons malgré tout par trouver quelques téméraires qui acceptent de nous parler – pour ne rien nous apprendre de nouveau.

Des réponses qui n’en sont pas

Nilson veut bien nous donner le montant de son salaire, mais pas celui de son compte en banque. Pourquoi? «C’est une tradition suisse. Et à cause des parents. Chacun a sa propre vue d’ensemble et ne regarde pas chez les autres.»

Manuela nous donnerait peut-être l’état de son compte, mais elle ne veut pas le voir écrit dans l’article. Son explication: «Dans notre société, cela ne se fait pas de parler d’argent. C’est pour ça que nous avons une telle fourchette de salaires – c’est difficile de savoir si quelqu’un gagne bien sa vie ou non.» Elle aimerait que les gens parlent plus ouvertement de ce sujet.

Les fautifs s’appellent culture et tradition

Parmi toutes les personnes à qui nous avons parlé, seules deux d'entre elles ont indiqué des montants concrets. La plupart des passants interrogés ont expliqué leur silence par la culture et les traditions suisses, et le fait de ne pas vouloir générer de jalousies. On ne parle ouvertement d’argent qu’avec la famille proche. Et la banque. 


Écris un commentaire

6 Commentaires

fuckoff il y a 10 Mois
Je gagne bien plus que ces gens et j'ai aucun problème a en parler. Eviter des jalousie ??? Hahaha que neni... c'est eux les jaloux qui veulent cacher leur pauvreté 😃 Les pauvres caches, les riches s’exhibe, rien n'a changé, stupidité et non tradition.
0
28
Réponse
Réponse du Belette il y a 10 Mois
Avec autant d'argent et de "chance", il y a quand même 5 fautes d'orthographe/ d'accord dans ces lignes... Trop radin pour un petit cours de perfectionnement? 😉 Non, sérieux, y a combien ( en vrai) sur ton compte? 😉
3
0
Réponse
Steve il y a 10 Mois
Personnellement j'ai aucun problème à problème à parler argent, je sais que j'en ai assez qui dorme dans ma banque🙌
2
17
Réponse
Astrid M il y a 10 Mois
et si l'on parlait plutôt de fromage , de chocolat, et d'horlogerie? savez vous que le "coucou"suisse est en fait originaire dz la foret noire, et que la tablette de chocolat est un symbole de la suisse car on n'a jamais vu une tablette de chocolat avec ses carrés en désordre.. ce n'est pas la question? d'accord mais c'est ma réponse... 😃 et ce n'est pas près de changer..
12
3
Réponse
Elle se fait haïr en simulant une maladie de peau

Elle se fait haïr en simulant une maladie de peau

Dans l'univers BDSM des poupées russes

Dans l'univers BDSM des poupées russes

Video
Des ados qui tuent par ennui

Des ados qui tuent par ennui

Video
Une provinciale chinoise qui réussit à New York

Une provinciale chinoise qui réussit à New York