La nouvelle série qui révolutionne la télé

«Room 104», la nouvelle production HBO à succès, devrait changer fondamentalement notre façon de regarder les séries télévisées.

Nous vivons de plus en plus vite, notre capacité d’attention diminue et nous voulons toujours (encore plus rapidement) avoir accès à plus d’informations et de divertissement. De préférence à petites bouchées. Des prestataires de streaming comme «Blackpills» ont déjà suivi la tendance et offrent du divertissement impitoyablement progressif sans filtres et sans durée excessive.

Le «bing-watching» est un phénomène typiquement 2016. L’époque, où on passait des heures – voir des nuits, des jours et des week-ends – devant l’écran à mener jusqu’au bout le marathon télévisé de «Walking Dead«ou «Game of Thrones», n’est certainement pas encore terminée, mais elle semble doucement toucher à sa fin.

Satire, thriller psychologique, comédie

D’après le modèle d’anthologies cultes comme «Twilight Zone» et «Black Mirror», les frères Jay et Mark Duplass ont créé un concept pour le dernier coup de génie des réalisateurs HBO: «Room 104». La première saison comprend douze épisodes absolument indépendants les unes des autres avec des distributions qui diffèrent à chaque fois. 

A part la variation des acteurs et des histoires, le genre change également pour chaque épisode: entre la satire d’humour noir, le thriller psychologique et la pièce de théâtre ainsi que la comédie. Le seul point commun entre toutes ces histoires est le lieu – la chambre avec le numéro 104 dans un hôtel américain inconnu.

La liberté tue la créativité

Les créateurs s’exprimaient lors d’une conférence de presse avec les mots suivants: «L’idée était d’avoir envie d’un peu de divertissement télévisé lorsqu’on rentre le vendredi ou samedi soir après avoir pris quelques verres».  Et cela sans devoir faire des recherches pénibles sur les épisodes préalables et sans le défi de devoir se préparer à regarder une saison entière composée de dix parties.  

Avec des épisodes qui durent une demi-heure, les frères Duplass voulaient surtout «s’amuser», expliquent-ils. La réalisatrice, Adina Smith, responsable du premier épisode de «Room 104», complète: «La brièveté et la délimitation à cette chambre étaient des restrictions tout à fait libératrices – trop de liberté peut entrainer la mort de la créativité».


Écris un commentaire

8 Commentaires

missLi il y a 8 jours
A quand le bouquet OCS en Suisse pour remplacer un Canal pitoyable ?
14
0
Réponse
Freddy k il y a 8 jours
Bande de nul vous avez à faire moi je me fait beaucoup de moustache pleins de chantilly j adore ma moto et ma voiture on ni touche pas bande de sal Nina pisseuse Astrid vielle sécher je vous sodomi avec l émission ...
2
33
Réponse
Réponse du il y a 8 jours
t'as pas pris tes cachets beuzoule? c'est pas bien...
24
0
Réponse
Réponse du dominique il y a 8 jours
Et m... le suceur de clodos est de retour... Il est sorti de prison?
17
0
Réponse
Ces DJs qui font appel à des ghost-producers

Ces DJs qui font appel à des ghost-producers

Mon père a utilisé Tinder à ma place

Mon père a utilisé Tinder à ma place

Cet enfant de 12 ans est tatoueur

Cet enfant de 12 ans est tatoueur

Paie un Dollar pour voir qui a payé pour voir

Paie un Dollar pour voir qui a payé pour voir