Le Cervin n’aura jamais autant brillé

Patrick Güller immortalise la Suisse d’une façon qui nous donne envie de prendre notre sac à dos et d’aller l’explorer. Nous sommes allés à la rencontre de ce jeune artiste de 20 ans. Il nous a parlé de son art et du succès de son compte Instagram.

Pendant qu’une bonne partie de l’Unterland disparaît dans le brouillard, Patrick Güller, un jeune photographe suisse de 20 ans, publie de superbes photos des montagnes suisses sur son compte Instagram. Les photos de bouffe peuvent aller se rhabiller.

Le Cervin de nuit, illuminé par la Voie lactée, des étendues de neige qui donnent envie de tout lâcher et d’aller faire du ski, des lacs qui nous font chercher notre équipement de plongée – en regardant les photos du jeune photographe, on est pris d’une envie subite de prendre un sac à dos et de partir en randonnée. Dans son interview, Patrick nous parle de son art, de ses voyages et de son compte Instagram.

Bonjour, Patrick, d’où vient ta fascination pour la nature suisse?
J’ai grandi près de Sion, dans le canton du Valais, et je ne connais que les montagnes. Je ne peux pas vraiment le décrire, mais quand, à 16 ans, j’ai reçu un appareil photo, c’était logique pour moi de documenter le paysage autour de moi.

Tu prends la montagne en photo la nuit aussi. Pourquoi aimes-tu ces «images astrales?
Dans ce genre de photos, l'appareil montre beaucoup de choses que nous ne voyons pas – il y a plus que notre réalité. Une magnifique Voie lactée, qui flotte au-dessus de nous, invisible – seul l'objectif peut capturer cela.

Ces photos nécessitent beaucoup d’efforts aussi. Tout doit être parfaitement planifié, la lune doit être dans la bonne phase, le positionnement: il y a environ dix nuits par an pendant lesquelles de telles photos peuvent être prises.

Pendant un an, tu t’es entièrement concentré sur ton amour pour la photographie et tu as beaucoup voyagé. Comment s’est passée cette aventure?
Cette année était pleine d’organisation. Me concentrer sur la photographie était une décision spontanée, du coup j’avais besoin d’argent très rapidement. J’ai donc travaillé dans divers postes – comme professeur de ski ou dans des foires – pour pouvoir partir en voyage d’avril à septembre de l’année passée. J’ai visité l’Indonésie, l’Islande, les îles Féroé, le Canada, la Norvège et l’Ecosse. Souvent, j’ai été avec des gens que je n’avais jamais vus auparavant, car c’étaient des photographes que je ne connaissais que d’Instagram.

Ton compte Instagram Gullerpat recense presque 80 000 abonnés au bout de deux ans et demi. C’est plutôt impressionnant.
Oui, d’autant plus que j’ai ouvert un compte public juste pour ne pas embêter mes collègues avec toutes mes photos de la nature. Je ne sais pas trop pourquoi j’en ai autant, mais j’en profite et je continue à m’amuser.

Grâce à ce compte, tu as pu travailler avec de grandes marques comme Canon, Volvo et UBS. On peut gagner de l’argent de cette façon?
Je ne peux pas en vivre, j’appelle ça tous simplement mon argent de poche.

Quand on pense Instagram, on pense plutôt styles de vie, filles maquillées et habillées à la mode. Comment tes photos trouvent-elles une place sur la plateforme photographique?
Instagram possède en effet une grande communauté de style de vie et de beauté, mais la communauté paysage, voyage et aventure grandit très vite, et cela me plaît beaucoup.


Écris un commentaire

3 Commentaires

Dimanche il y a 7 Mois
Très beau travail, mais c'est juste dommage que le gars soit presque toujours sur les photos
2
0
Réponse
Astrid M il y a 7 Mois
pas de commentaires? et apres, sac se fait critiquer pour ses autres articles... pour une fois qu'on a de belle images...
8
1
Réponse
Astrid M il y a 7 Mois
sympa et rafraichissant. c'est marrant personne n'a commenté... il n'y a pas que le cul, la drogue et la mode (artistique ou vestimentaire..) dans la vie..
9
0
Réponse
Cette application simplifie le harcèlement en ligne

Cette application simplifie le harcèlement en ligne

La trypophobie existe vraiment

La trypophobie existe vraiment

Ces DJs qui font appel à des ghost-producers

Ces DJs qui font appel à des ghost-producers

Mon père a utilisé Tinder à ma place

Mon père a utilisé Tinder à ma place